• Thomas Ethier

16,8 millions $ pour la Première nation Salt River


La Première nation de Salt River a obtenu d’Ottawa un investissement de 16,8 millions sur deux ans, qui permettra notamment d’accroitre le nombre de logements dans la réserve située aux limites de Fort Smith, en plus de créer des emplois dans la collectivité et sur l’ensemble du territoire.


Le ministre des Services aux Autochtones Marc Miller en a fait l’annonce le 14 septembre par communiqué de presse. La Première nation avait déjà fait cette annonce par communiqué le 24 aout dernier.

Selon la Première nation, le projet permettra de générer 22,9 millions $, dont près de 6 millions $ en salaires à travers la création 77 emplois dans les Territoires du Nord-Ouest.


« Cette nouvelle est un exemple de la réconciliation entre le gouvernement fédéral et ma communauté », a déclaré le chef de la Première nation de Salt River, David Poitras.


Les résidents d’un lotissement de 39 lots bénéficieront directement de cet investissement, qui permettra le déploiement de services essentiels tels que l’approvisionnement en eau et le traitement des eaux usées, l’électricité et les communications.


Les travaux prévus incluent l’agrandissement du réseau d’aqueduc, l’aménagement de terrains et des travaux liés à l’électricité, aux communications et la construction de maisons.

Le tout devra également permettre à certains membres de retourner dans l'une des deux réserves des TNO, plus de 50 ans après avoir dû être relocalisés. En 1968, un important glissement de terrain avait contraint plusieurs résidents de la réserve à déménager à Fort Smith.


« Le Canada reconnait l’importance de ce projet communautaire qui permettra de bâtir des logements supplémentaires dans la réserve, tout en assurant la prospérité économique et en favorisant une Première Nation plus saine et plus durable », souligne Marc Miller.