60 cas de COVID-19 : la bulle TNO-Nunavut éclate

L’observation de propagation communautaire de la COVID-19 dans une collectivité du Nunavut a incité l’administration de la santé publique des Territoires du Nord-Ouest à suspendre l’accord de voyagement entre les deux territoires. Toute personne provenant du Nunavut doit donc dorénavant se soumettre à une période d’auto-isolement de 14 jours à son arrivée aux TNO.


Thomas Ethier – IJL – Territoire

Depuis juin, une entente de voyage – une « bulle » – existait entre les deux territoires dont les frontières demeurent essentiellement fermées depuis mars. Avec une soudaine flambée des cas au Nunavut, les Territoires du Nord-Ouest ont décidé de suspendre cette entente. (Crédit photo : Larry Pilot/Wikimedia Commons)


Le mardi 17 novembre, l'administration de la santé publique du Nunavut a confirmé un total de 60 cas de la COVID-19 au territoire. À elle seule, la collectivité d’Arviat compte aujourd’hui 46 cas, la plupart apparus par transmission communautaire, c’est-à-dire sans que les personnes infectées n’aient voyagé où aient contracté la maladie dans un milieu identifié.


On dénombre également huit nouveaux cas à Whale Cove, quatre cas à Rankin Inlet et deux cas à Sanikiluaq.


Isolement requis aux Territoires du Nord-Ouest

Dans un communiqué de presse, la Santé publique des TNO ordonne à toutes personnes présentement aux Territoires du Nord-Ouest qui se trouvaient, au cours des 2 dernières semaines, dans la collectivité d’Arviat, de Rankin Inlet ou de Sanikiluaq, de se mettre immédiatement en auto-isolement pour le restant des 14 jours suivant leur date d’arrivée.


Ces personnes doivent joindre la Santé publique de Yellowknife (867-767-9120). Elles doivent également soumettre un plan d’auto-isolement d’ici 16 h, ce mardi 17 novembre à, à Protect NWT (ligne 8-1-1 ou 1-833-378-8297).


Isolement requis au Nunavut

Au Nunavut, la santé publique indique à toutes personnes ayant quitté Arviat après le 2 novembre de s’isoler pour 14 jours, puisqu’il est probable que la première personne infectée dans cette collectivité ait été contagieuse à partir de cette date, selon l’administrateur en chef de la santé publique, le Dr Micheal Patterson.


« En regards de notre enquête, nous craignons que le virus ne s’étende vers d’autres collectivités », a-t-il déclaré en point de presse, le 16 novembre. Par communiqués de presse, la santé publique du Nunavut indique que les cas récemment confirmés à Sanikiluaq et à Whale Cove sont liés à l’éclosion qui sévit dans la collectivité d’Arviat.


Le Nunavut en confinement

La situation a incité le gouvernement du Nunavut à imposer, à partir du mercredi 18 novembre, le retour au confinement, sous une formule comparable à celle du printemps dernier. Ceci inclut la fermeture des écoles et de nombreux commerces. La situation sera réévaluée le 2 décembre.


La direction de l’école francophone Plein-Soleil a décidé de fermer l’établissement à partir du 17 novembre. Les élèves du territoire recevront un enseignement à distance pour la durée du confinement.


Les services de garde de tout le Nunavut sont également fermés, sauf pour les enfants de travailleurs essentiels.


Les rassemblements extérieurs sont dorénavant interdits. Les rassemblements intérieurs doivent être limités à 10 personnes, pour un maximum de cinq invités, en plus des membres du ménage. Le Dr Patterson recommande de se limiter à recevoir des professionnels prestataires de services, et d’éviter de recevoir famille et amis.


Le port du masque est maintenant obligatoire dans toute la région du Kivalliq, où se trouve la collectivité d’Arviat, ainsi qu’à Sanikiluaq. La santé publique recommande fortement à tous les résidents des autres régions de porter le masque lorsqu’ils sortent de chez eux.


Cette importante éclosion dans la collectivité d’Arviat représente le premier cas de transmission communautaire au Nunavut. À ce jour, il n’y a pas eu de transmission communautaire identifiée aux Territoires du Nord-Ouest, puisque les quelques cas connus de personnes ayant contracté la maladie au territoire l’auraient attrapé au sein de leur foyer.

Les derniers audios

Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg

Annonces et publicités