Air Canada suspend ses vols vers Yellowknife


(Crédit photo: Wikimedi Commons/Ken Fielding/https://www.flickr.com/photos/kenfielding)


Air Canada a annoncé le 12 janvier que la compagnie suspendait « tous les services passagers à destination de Yellowknife » à partir du 23 janvier pour une période indéterminée. Cette décision « déçoit » le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO).


La pandémie de la COVID-19 a été dure pour le transporteur. La capacité de son réseau a baissé « d’environ 80% » par rapport à l’année 2019, a fait savoir par courriel la directrice des relations avec les médias pour le Québec chez Air Canada, Pascale Déry.


« Cette décision n’a pas été prise à la légère et nous sommes désolés des répercussions qu’elle aura sur nos clients et communautés, peut-on lire, mais il est de plus en plus difficile d’opérer dans ce contexte de crise. »


« Le GTNO est bien évidemment déçu par l’annonce d’Air Canada », a réagi par communiqué la ministre de l’Infrastructure aux TNO, Diane Archie. Néanmoins, le gouvernement « comprend que les entreprises soient contraintes de prendre des décisions qui, à leur avis, cadrent avec leur modèle d’affaires et les conditions du marché », a-t-elle déclaré.


Principal point d’entrée aux TNO, l’aéroport de Yellowknife continue d’être desservi par d’autres transporteurs. Les Ténois qui désirent voyager à l’extérieur du territoire par avion devront se tourner vers Air North, Canadian North, Northwestern Air Lease ou WestJet.


La ministre de l’Infrastructure a spécifié que les services essentiels fournis par les aéroports des TNO, comme les services de déplacement pour raisons médicales, ne seront pas touchés par ce changement.


Les derniers audios

Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg

Annonces et publicités