Cas de COVID non dépisté à Yellowknife

Avez-vous voyagé récemment? Il se pourrait que vous deviez passer un test de dépistage pour la COVID-19.

L’administration de la santé publique demande à toutes les personnes qui se trouvaient en autoisolement à Yellowknife, à n’importe quel moment entre le 14 et le 17 avril, c’est-à-dire de mercredi à samedi dernier, de passer un test de dépistage pour la COVID-19. Un avis public a été émis à cet effet, le 19 avril.


Cet avis vise particulièrement les personnes qui sont entrées au territoire après avoir séjourné dans une autre province ou territoire ou à l’étranger. Les personnes en isolement parce qu’elles accompagnent un membre de leur foyer qui revient de voyage ne sont pas obligées de passer un test de dépistage à moins qu’elles développent des symptômes.

Par ailleurs, les personnes qui arrivent du Nunavut et qui avaient obtenu une exemption d’isolement sont également priées de se faire dépister.

Où se faire dépister?

Pour le dépistage à Yellowknife, il faut se rendre au Centre de dépistage situé au 108, rue Archibald (près du site de Folk on the Rocks). Du 20 au 24 avril, le centre sera exceptionnellement ouvert de 8 h 30 à 19 h 30. Il faut prendre rendez-vous en ligne. Un service de navette est disponible.


Si vous vous trouvez au centre d’isolement du Château Nova, une clinique de dépistage est accessible sur place, de mardi à jeudi, entre 8 h et 16 h. La clinique accessible sans rendez-vous est située au 4e étage de l’hôtel.


Si vous vous trouvez dans une autre localité que Yellowknife, contactez votre centre de santé local. Veuillez prendre rendez-vous avant de vous rendre sur place.

Cas non dépisté

C’est l’analyse des eaux usées de la municipalité a révélé la présence du virus à Yellowknife, ce qui porte à croire qu’au qu’il y aurait au moins un cas non détecté de coronavirus dans la capitale. L’hypothèse la plus probable, serait qu’il s’agisse d’une personne de retour d’un déplacement et donc placée en isolement.


«Il est possible que la présence du virus soit causée par une ou plusieurs personnes qui ont voyagé et qui s’auto-isolent dument ou qui effectuent l’autosurveillance de leur état en ce moment même, durant la période de 14 jours suivant leur entrée au territoire à la suite d’un voyage; il pourrait même s’agir de personnes qui ont déjà quitté le territoire, peut-on lire dans une déclaration attribuée à l’administratrice en chef de la santé publique, la Dre Kami Kandola. Il est également possible que la COVID-19 ait été transmise à d’autres personnes.»


On indique ne pas être présentement en mesure d’évaluer le risque encouru par la population.

Vaccination

Pendant ce temps, la campagne de vaccination progresse aux TNO. Selon les données publiées le 19 avril, plus de 25 000 Ténois ont reçu une première dose du vaccin Moderna, alors que plus de 19 000 Ténois ont reçu les deux doses.


C’est donc dire que plus de 44 000 doses de vaccin ont été administrées aux TNO depuis la fin décembre 2020. Au départ, le gouvernement fédéral avait alloué 51 000 doses du vaccin aux TNO. Il ne resterait donc moins de 7 000 doses des lots initiaux.

Les derniers audios

Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg

Annonces et publicités