• Batiste Foisy

Centre franco-ténois: plus d'espace pour les bureaux que pour la communauté

Le projet de centre communautaire franco-ténois qui a été soumis aux baîlleurs de fonds fédéraux prévoit beaucoup d'espace pour loger les organismes francophones et leurs partenaires --- ainsi qu'un modeste espace public.


Le projet, qui a été présenté au public lors d'une séance d'engagement communautaire à la Northern United Place de Yellowknife, le 11 février, laisse entrevoir un bâtiment neuf d'environ 15 000 pieds carrés de surface, dont un peu moins de 1000 pieds carrés (7%) seraient consacrés à une salle communautaire multi-usage.


"On appelle ça un centre culturel, mais, en fait, c'est plus un édifice de bureaux", a commenté Michel Lanteigne, un résident franco-ténois présent à la rencontre.


Pour Jean de Dieu Tuyishime, le projet ne correspond pas à l'idée quil se faisait d'un centre communautaire. "Ça m'a donné l'impression qu'on a quand on rentre à l'assemblée législative", dit-il, soit un espace correct pour y tenir des événements, mais désincarné.



"Nous avons radicalement réduit l'ampleur du projet", a expliqué l'architecte Rod Kirkwood de la firme d'ingéniérie Stantec qui a été retenue pour effectuer l'étude de faisabilité du centre.


"Le plus important, c'est d'avoir un centre pour se rassembler", a indiqué la directrice générale de la Fédération franco-ténoise (FFT), Linda Bussey, pour expliquer le choix de cantonner l'aspect communautaire et culturel du projet à une salle multi-usage.


Selon M. Kirkwood, des espaces culturels publics plus étendus avaient été initialement envisagés, mais il a été déterminé que l'entretien de ces lieux serait trop coûteux. Quant à la possibilité de louer ponctuellement des espaces lorsqu'ils ne sont pas utilisés par les Franco-Ténois, les consultants ont estimé que le marché était trop restreint pour que ce soit viable économiquement.


D'après l'architecte, la salle multi-usage, d'environ 30 pieds de diamètre, aurait une capacité d'un peu moins de 100 places et pourrait accueillir une petite scène.






Des schémas conceptuels présentés par la firme d'ingéniérie Stantec suggèrent un édifice à trois étages potentiellement sis sur la 51e rue de Yellowknife. Si cette conception est appelée à évoluer, les proportions dédiées aux organismes locataires par rapport aux espaces communautaires, elles, semblent immuables. Le plan d'affaires du projet a, en effet, été soumis aux baîlleurs de fonds fédéraux à la fin janvier 2020.


Le projet évalué à environ 16 millions de dollars, prévoit que le bâtiment soit la propriété de la FFT et qu'il loge les principaux organismes francophones de la capitale, dont Radio Taïga. On compte aussi louer des espaces au gouvernement des Territoires du Nord-Ouest pour le comptoir Services TNO et pour une éventuelle clinique de santé en français.

© 2019 par Radio Taïga.
Créé avec Wix.com