• Thomas Ethier

COVID-19: 2 cas confirmés à Yellowknife

Mis à jour : 22 oct. 2020

La Santé publique des TNO a confirmé ce mercredi 21 octobre que deux personnes sont présentement atteintes de la COVID-19 à Yellowknife. Environ 20 personnes qui ont possiblement été en contact avec le virus sont actuellement en auto-isolement, puisqu’elles étaient présentes au centre de conditionnement physique Anytime Fitness au même moment que l’une des personnes infectées.


Thomas Ethier - IJL - Territoires


[Ce texte a été mis à jour à 18 h 42, le 21 octobre, pour indiquer qu'un second test de dépistage à la mine Gacho Kué a livré un résultat négatif.]


Les recherches se poursuivent pour trouver d’autres personnes ayant possiblement été en contact avec le virus. Quiconque était présent au poste de la GRC, dans la salle d’attente le 13 octobre, entre 11 h et 11 h 30, est appelé à se placer en auto-isolement et à contacter la Santé publique de Yellowknife au 867-767-9120.


L’administration de la santé publique indique qu’il est peu probable qu’il y ait eu transmission communautaire au centre Anytime Fitness, puisque les personnes retracées ne présentent jusqu’à maintenant aucun symptôme. « La plupart des personnes infectées par la COVID-19 développent des symptômes dans la première semaine. Il y a aujourd’hui neuf jours que l’exposition au virus aurait eu lieu au centre Anytime Fitness. Les probabilités que l’un des patients présente alors des symptômes seraient alors très élevés, ce qui est un signe encourageant », explique-t-on par communiqué de presse.


Bien qu’elles ne présentent aucun symptôme, les personnes ayant été potentiellement en contact avec le virus doivent passer un test de dépistage au dixième jour, soit le jeudi 22 octobre.


Cas présumé à la mine Gahcho Kué

Mise à jour: le second test de dépistage à la mine Gacho Kué a livré un résultats négatif. On considère que le premier test était probablement un faux positif. Une seconde ronde de tests sera tout de même administrée à toutes les personnes qui auraient pu être en contact avec la personne.

Le texte qui suit a été rédigé avant que les seconds résultats de dépistage soient connus.

Un résident de Yellowknife a été déclaré présumément atteint de la COVID-19 à la mine de diamant Gahcho Kué, le 21 octobre. Cette personne ainsi que 18 autres employés de la mine sont actuellement en auto-isolement sur le site.


Selon la Santé publique, les risques de transmission y seraient faibles, puisque des précautions sont prises par l’employeur sur le site et lors des déplacements.


« Les membres du foyer où habite la personne ayant présumément contracté le virus, ainsi que d’autres personnes de son entourage, ont été rapidement avisés de se mettre en auto-isolement, et ont reçu d’autres indications de la part de la Santé publique », indique-t-on dans un communiqué de presse.


Des recherches sont en cours afin de trouver d’autres personnes ayant été potentiellement en contact avec le résident ayant reçu des tests présumés positifs. Les résultats de ces tests doivent maintenant être confirmés par un laboratoire de l'Alberta.