• Instagram
  • Facebook
  • Twitter

COVID-19 : Transmission communautaire à Fort Good Hope

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, la santé publique des Territoires du Nord-Ouest fait face à un cas de transmission communautaire dans la collectivité de Fort Good Hope.


Thomas Chabot


L’administratrice en chef de la santé publique, Dre Kami Kandola, a confirmé qu’il y a actuellement des cas de transmission communautaires à Fort Good Hope. Si la transmission communautaire n’a lieu qu’à l’intérieur de cette collectivité, la présente éclosion touche la majorité du Sahtu.


Jusqu’à présent, ce sont 23 cas probables qui ont été décelés dans plusieurs collectivités. À Fort Good Hope, il y a en date d’aujourd’hui un cas confirmé et 15 cas probables, à Colville Lake ce sont deux cas qui ont été confirmés, à Délįne il y a un cas probable et à Yellowknife ce sont quatre personnes qui sont possiblement porteuses du virus. Du côté de Norman Wells et Hay River, les deux cas confirmés ne sont pas reliés à l’éclosion du Sahtu et sont dus à des travailleurs de l’extérieur du territoire.


En réponse à la montée des cas, la santé publique a émis une ordonnance de confinement local pour Fort Good Hope et Colville Lake. Ce que cette ordonnance indique, c’est que toute personne étant passée dans l’une de ces deux collectivités, entre le 5 et le 15 aout, doit appliquer les mesures requises.


Les personnes qui ne sont pas entièrement vaccinées doivent rester isolées pendant dix jours et contacter le centre de santé pour effectuer un test de dépistage. Pour les personnes entièrement vaccinées, il suffit de surveiller son état de santé pour les dix prochaines journées et de contacter le centre de santé en cas d’apparition de symptômes.


L’entièreté des résidents de Fort Good Hope et de Colville Lake sont considérés comme à risque d’avoir été en contact avec une personne infectée. Les commerces non essentiels, incluant les écoles et les centres communautaires, devront fermer pour dix jours. Le port du masque à l’intérieur devient obligatoire et les rassemblements sont désormais interdits.


Bien que les résultats des analyses en laboratoire ne soient pas encore connus, la santé publique pense qu’il est fort probable que ces cas proviennent du variant Delta. Environ 90 % des cas actuels de COVID-19 au Canada proviennent de ce variant hautement contagieux.


Les derniers audios

Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg

Annonces et publicités