De nouvelles restrictions pour la région de Yellowknife

La santé publique des Territoires du Nord-Ouest a émis un arrêté de santé publique pour les collectivités de Yellowknife, Behchokǫ̀, Ndilǫ et Dettah. Cet arrêté de deux semaines entre en vigueur à compter de 17 h le 8 septembre et prend fin le 22 septembre.


Cette décision survient une journée après l’annonce d’une éclosion de COVID-19 parmi la population mal logée et vulnérable de Yellowknife. Depuis trois semaines, 19 personnes ayant fréquenté des refuges de la capitale et 10 travailleurs de la santé ou de soutien ont été déclarés positifs.


En raison de la présence de transmission communautaire dans la capitale, l’entièreté des lieux publics est considérée comme étant des lieux d’exposition possible. La santé publique ne publiera donc pas de nouvelles notifications d’exposition pour Yellowknife, à moins que le lieu soit jugé comme étant à risque élevé.


Les nouvelles restrictions touchent majoritairement les rassemblements et les activités intérieures. « Sans la mise en place de mesures de santé publique, il y a un risque important d’augmentation des cas et de surcharge du système de santé au-delà des capacités disponibles », explique l’administratrice en chef de la santé publique, la Dre Kandola.


Les ménages ne peuvent désormais accueillir que cinq invités pour un maximum de dix personnes à l’intérieur. Dre Kandola déconseille aussi fortement les déplacements entre Yellowknife et les autres collectivités des Territoires du Nord-Ouest.


Les rassemblements extérieurs sont limités à 50 personnes avec l’obligation de respecter la distanciation physique de deux mètres entre les bulles. La distanciation est aussi requise pour les rassemblements intérieurs et la limite passe à 25 personnes.


Le télétravail est fortement encouragé pour les employés qui sont dans la possibilité de travailler à partir de leur domicile. Les commerces et installations essentiels doivent à présent fonctionner avec le nombre minimal d’employés requis sur place, mais peuvent accueillir plus de 25 personnes.


Les écoles peuvent demeurer ouvertes durant l’arrêté, mais les activités intérieures à risques élevés tels que les sports de combats, rapprochés ou demandant un effort physique intense, sont interdites à moins d’une dérogation de la santé publique. Les activités parascolaires pour les élèves de moins de douze ans sont aussi interdites.





Les derniers audios

Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg

Annonces et publicités