top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Des manifestants français demandent l’extradition de Johannes Rivoire


Une pétition en ligne demande l’extradition de Johannes Rivoire qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt pancanadien. (Capture d’écran)


Quatre mois après la visite de la délégation inuite en France qui avait rencontré les Oblats de Marie Immaculée ainsi que Johannes Rivoire, des manifestants ont dénoncé le refus du gouvernement français d’extrader le prêtre. Ayant la double nationalité, Johannes Rivoire échappe à la justice canadienne depuis 1993, année de son retour précipité en France. La Chancellerie a refusé la demande d’extradition du Canada et a invoqué, le 14 octobre 2022, plusieurs raisons pour motiver ce rejet, notamment celle d’une tradition constitutionnelle qui veut que la France n’extrade pas ses ressortissants.


« Nous avons honte que la France protège les pédocriminels », peut-on lire sur l’une des affiches des manifestants qui se sont regroupés le 16 janvier 2023 devant l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Saint François d’Assise dans le quartier de la Croix Rousse à Lyon, où se trouve actuellement Johannes Rivoire âgé de 91 ans.


En parallèle de cette manifestation, une pétition en ligne a été créée par Arnaud Gallais, fondateur du mouvement BeBrave France qui regroupe des survivantes et survivants pour mettre fin aux violences sexuelles contre les enfants. La pétition qui a récolté plus de 15 000 signatures demande que « la France livre le prêtre pédocriminel Johannes Rivoire à la justice canadienne » afin qu’un procès se tienne au Canada. De plus, M. Gallais indique qu’il est fondamental que le procès ait lieu dans la langue des victimes afin qu’elles puissent s’exprimer. L’inuktitut est par ailleurs compris et parlé par Johannes Rivoire.


Ce mouvement citoyen, pour qui l’inaction du gouvernement français dans cette affaire est insupportable, espère que la pétition destinée au président Emmanuel Macron atteindra 20 000 signatures afin d’attirer l’attention d’un grand nombre de médias.


Articles de l'Arctique est une collaboration des cinq médias francophones des trois territoires canadiens : les journaux L'Aquilon, l'Aurore boréale et Le Nunavoix, ainsi que les radios CFRT et Radio Taïga.

bottom of page