Dre Kandola visée par des menaces

L’homme a été arrêté et il comparaitra en Cour le 16 février prochain.


Un homme vivant en Alberta, Clinton Leussink, vient d'être accusé d'intimidation et d'avoir proféré des menaces à l'endroit de l'administratrice en chef de la santé publique des Territoires du Nord-Ouest, la Dre Kami Kandola.


Par voie de communiqué, la GRC a fait savoir qu'elle a débuté son enquête le 20 janvier après que les propos menaçants lui aient été signalés. Ceux-ci auraient été proférés lors d'un appel au bureau de l'administratrice en chef. La GRC n'a pas précisé si c'est la Dre Kandola elle-même qui était au bout du fil pour recevoir les menaces.

Dre Kami Kandola

(Crédit photo : Médias ténois)



L'homme, âgé de 28 ans, a été arrêté le 22 janvier. Il va comparaitre devant la Cour territoriale à Yellowknife le 16 février.


« Bien que la GRC n'identifie pas habituellement les victimes de crimes, le signalement de propos menaçants à l'endroit de l'administrateur en chef de la santé publique l'inquiète au plus haut point », indique dans le communiqué l'officier responsable des enquêtes criminelles de la GRC aux TNO, Jeffrey Christie.


« Tout le monde, y compris l'administrateur en chef de la santé publique et ses employés, a droit à un environnement de travail sûr, poursuit-il. La GRC des Territoires du Nord-Ouest enquêtera sur tout propos de nature intimidante et portera les accusations nécessaires. »



Les derniers audios

Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg

Annonces et publicités