top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Feux de forêt : le sud des TNO demande une enquête publique

Près de six mois se sont écoulés depuis les pires incendies de forêt de l’histoire des Territoires du Nord-Ouest, et les plaies sont toujours vives au sein des communautés affectées.


Les résidents de Hay River, de Fort Smith, d’Enterprise et de Kakisa se relèvent toujours des ravages que les flammes ont causés sur leur chemin.

À Fort Smith, Helena Katz a décidé de passer à l’action, et a lancé une pétition sur Change.org pour demander une enquête publique sur la gestion et les communications du gouvernement territorial à cet effet.

Selon elle, il s’agit d’une étape importante à franchir.


« L’inquiétude principale que j’ai dans l’ensemble du processus est vraiment la surveillance et la prise en charge des feux de forêt de Kakisa, soutient Helena Katz. C’est vraiment la communauté à avoir été la plus ravagée. »



Helena Katz (à droite) en compagnie de son chien Luna

(Courtoisie Helena Katz)


Si elle dit comprendre que des évacuations de la sorte sont des tâches complexes à entreprendre, elle croit que les bonnes personnes n’ont pas été appelées à les faire.


À travers la pétition, Mme Katz souhaite creuser une multitude de sujets, à savoir pourquoi les autorités ont fait évacuer le public sur des autoroutes non sécurisées, pourquoi les communautés de Hay River et d’Enterprise n’étaient pas en état d’alerte avant le 13 aout, jour fatidique, et comment les informations circulaient entre les autorités municipales et les résidents de Kakisa.


Pour la résidente de Hay River, sans cela, les territoires ne pourront pas être bien préparés pour la prochaine saison des feux de forêt.


« Des gens de quinze différentes municipalités ont signé ma pétition, ajoute Helena Katz. En plus de cela, le maire d’Enterprise et le conseil municipal de Fort Smith ont également demandé à ouvrir une enquête publique. Il est vraiment temps qu’il y ait quelque chose qui se passe, déplore-t-elle. »


En date d’aujourd’hui, Mme Katz en est à plus de 1000 signataires de la pétition, sur un objectif de 1500.


Parmi les signataires de la pétition, on compte également Béatrice Lépine.

La retraitée qui habite à Hay River soutient avoir vécu une expérience terrible l’été dernier.

En entrevue, elle tenait à relater son point de vue face à l’inaction du gouvernement dans ce dossier, et donne même des pistes de solution pour éviter de revivre les mêmes émotions lors de la saison prochaine.



« Ce qui m’a vraiment dérangé, c’est la manière dont les gens ont évacué Hay River, déplore Mme Lépine. C’était chaotique, très désorganisé. Il doit y avoir un changement, et si on laisse les autorités municipales le faire, ils ne changeront rien. »

Des feux de forêt de la sorte sont anticipés depuis 30 ans, en grande partie en raison des changements climatiques.


Jointe par courriel, la localité de Hay River maintient avoir intenté un processus pour une enquête publique auprès de ses deux députés à l’Assemblée législative.

L’agent administratif supérieur, Glenn Smith, indique que les dommages des feux laisseront des lésions permanentes aux résidents.


Par voie de communiqué, il se dit préoccupé par le manque de ressources communicatives et logistiques offertes à la population, et compte pousser dans ce sens-là pour saison prochaine.


Pour sa part, Helena Katz dit vouloir se servir de cette enquête publique en guise de préparation pour la prochaine saison des feux.

Elle ose espérer avoir des réponses et voir des changements concrets dans les actions gouvernementales dès les prochains mois.


Comments


bottom of page