Folk On The Rocks mise sur le talent local

On connait finalement la programmation du Folk. Pour ses 40 ans, le plus grand festival de musique aux TNO propose une variété d’artistes de chez nous, mais aussi quelques groupes de l’extérieur du territoire.


Marine Lobrieau*


Le Folk fait une place à la scène électro locale avec le retour de DJ Puppy (sur la photo), DJ Flora et Sunaïra qui avaient fait danser la foule en 2019. (Crédit photo : Nicolas Servel/Archives L’Aquilon)


Pour célébrer son 40e anniversaire, les organisateurs du Folk On The Rocks ont misé sur une programmation aux accents nordiques pour mettre en valeur la diversité artistique des Territoires, mais aussi pour faciliter la venue des participants en cette période pandémique.


« Nous sommes vraiment ravis de revenir en quelque sorte à nos racines et de vraiment célébrer les talents locaux et nordiques, confie Carly McFadden, de passage à l’émission “Latitude” de Radio Taïga. Ce concentré nordique, c’est définitivement là où nous sommes allés. Célébrer tous les genres de musique à travers le Nord et tout ce talent incroyable que nous avons ici. »


Néanmoins, quelques artistes du Sud feront tout de même le déplacement pour fêter les 40 ans du festival. Pour se conformer aux consignes sanitaires, ils devront effectuer l’inévitable période d’auto-isolement de 14 jours avant de se produire sur scène.


Créative quarantaine

Certains artistes ont fait le choix de détourner cet isolement imposé et de s’emparer de cette occasion pour collaborer. « Nous avons aussi quelques personnes venant du Sud et elles travaillent ensemble sur un projet, explique la directrice du festival. C’est une communauté et la collaboration est également une grande partie du thème de la programmation de cette année. »


Parmi les artistes en auto-isolement, nous retrouvons les formations Partner (rock, Nouveau-Brunswick), Cartel Madras (hip-hop, Alberta) Celeigh Cardinal (soul, Alberta), The Jerry Cans (punk/world, Nunavut) et Joey O’Neil (folk, Yukon).


Les trois premiers artistes s’isoleront donc dans une maison à Yellowknife et créeront une composition unique qu’ils dévoileront en juillet devant le public ténois. « Nous ne savons pas ce qu’ils vont proposer, mais nous sommes très excités de le découvrir, raconte Carly McFadden. Ils ont des genres très différents. Nous nous attendons à ce qui en ressort soit unique. »


Pour l’équipe, la programmation de cette année couplée aux mesures sanitaires a été un véritable casse-tête. « La planification d’une quarantaine a définitivement eu un impact sur la façon dont nous avons choisi nos invités », précise Carly Mcfadden tout en soulignant que certains artistes étaient heureux de se placer en isolement pour travailler et écrire tandis que d’autres ne souhaitaient pas subir un nouveau confinement. « La sécurité sur le site est une priorité absolue pour nous », assure-t-elle.


Programmation 2021

Cette année, le groupe francophone, invité par l’Association des Francophones de Yellowknife (AFCY), est Remords de Renard.


Pour la scène locale, Natasha Duchene, l’autrice-compositrice-interprète d’origine acadienne, présentera ses compositions. Elle est également connue à Yellowknife pour offrir des ateliers d’arts expressifs thérapeutiques. Le musicien de la région du Sahtu, Young Dene, sera également présent au festival, ainsi que plusieurs artistes bien connus du public ténois dont Leela Gilday, Baby Brian et Ryan McCord.


La violoniste Miranda Currie, qui a remporté en 2015 le prix de l’auteur-compositeur-interprète autochtone de l’année aux Canadian Folk Music Awards pour l’album Up In the Air, présentera un spectacle destiné aux enfants. Un album est d’ailleurs en préparation pour 2021.


Notons également la présence du trio féminin Flora & The Fireweeds et de la Rainbow Coalition of Yellowknife, une association de soutien à la communauté LGBTQ2S+.

Le festival se déroule du 16 au 18 juillet sur le site du lac Long. La capacité du site et les mesures de santé publique à respecter devraient être connues plus tard, en juin.


D’après une entrevue de Thomas Chabot


* Déclaration d’intérêts : l’autrice rédige des publireportages pour L’Aquilon , y compris la présente série « Enfin 40 ans » sur l’histoire du festival Folk On The Rocks. Médias ténois est un commanditaire du festival.

Les derniers audios

Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg

Annonces et publicités