• Radio Taïga

FOTR 2017 : En sécurité


Pour une première année, les organisateurs du festival ont mis sur pied un Safety Squad, à savoir une brigade qui veillait à ce qu’aucun festivalier ne soit victime de comportements désobligeants en tout genre.


Ainsi tout harcèlement physique et psychologique, ou des signes de violence anti-LGBT, ou des discours haineux étaient dûment proscrits. « Nous pensons qu’il faut changer la culture par rapport à laquelle nous fixons ce qui est approprié et ce qui ne l’est pas. […] Plusieurs personnes ne sont pas conscientes de la manière dont certains comportements peuvent blesser certains festivaliers. En étant visibles comme nous le sommes, nous créons un espace libre de toutes formes de violence », explique Lane Mckintosh, lui-même festivalier et membre du Safety Squad.


Vêtus de mauve, les membres du Safety Squad étaient visibles sur l’ensemble du site, particulièrement dans le Beer Garden. Les animateurs des différentes scènes ont d’ailleurs rappelé à de nombreuses reprises le maintien de cette zone sécuritaire ainsi que l’importance de veiller à la sécurité et au respect de chacun. Des affiches sur lesquelles étaient inscrits les comportements proscrits étaient aussi visibles à différents endroits.


Bien que les membres de ladite brigade veillaient à la bonne conduite de chacun, ils étaient aussi présents pour prendre part aux festivités en compagnie des autres festivaliers dans la joie et l’agrément. « Nous ne sommes pas une police. Nous sommes seulement présents pour nous assurer que tout le monde peut avoir du plaisir […] et qu’aucun n’a peur de participer à Folk on the Rocks », rappelle Britanny Herriot, membre de l’escouade (en photo). « C’est pourquoi les festivaliers ont vu d’un bon œil l’initiative. […] Plusieurs personnes nous ont d’ailleurs remerciés et nous ont expliqué en quoi elles se sentent maintenant soutenues, sachant qu’une telle initiative existe », ajoute-t-il.

© 2019 par Radio Taïga.
Créé avec Wix.com