• Cécile Antoine-Meyzonnade

Hay River : attention à la dermatite du nageur !

Évitez au maximum de vous baigner dans les zones où des cas ont été détectés. La plage du parc territorial est concernée.


« Attention, cas de dermatite du nageur présumés à la plage du parc territorial de Hay River », peut-on lire sur la page Facebook de Parcs TNO.


Publiée samedi 1er aout, cette annonce officielle signale la présence d’un parasite, appelé Swimmer’s Itch en anglais, sans toutefois interdire l’accès au point d’eau de la collectivité du Slave Sud.


La dermatite du nageur (dite parfois « du baigneur ») provoque des plaques rouges comparables à d'intenses piqures de moustiques. Plus les heures passent, plus les démangeaisons s’intensifient. Elles peuvent perdurer pendant environ 10 jours et se résorbent ensuite.


Quelle est l’origine de la dermatite du nageur ?

Le parasite qui cause la dermatite du nageur se transmet entre les oiseaux aquatiques et les escargots. (Photos libres de droits)


Dans certains lacs et plans d’eau douce du monde entier, on retrouve de petites larves invisibles à l’œil nu, du nom savant de cercaires. Elles doivent leur existence à deux espèces : les oiseaux aquatiques et les escargots.


L’origine de ces cercaires vient ainsi des oiseaux aquatiques comme le canard. Les larves naissent en eux et contaminent à travers leurs excréments les escargots présents en bordure de rivages par leurs excréments.


Les parasites sont libérés par les mollusques et retournent ensuite contaminer les canards et autres cygnes. S’ensuit un cercle infini d’échange entre les deux.


Et parfois, la larve se perd en chemin, et tombe accidentellement sur un être humain.


Comment le parasite s’attrape-t-il ?

Lorsque vous vous baignez, la larve vient se coller à votre peau. Le soleil vient assécher la surface infectée à la sortie de l’eau. La petite bête tente alors de rentrer sous l’épiderme en piquant et meurt instantanément.


À savoir: le parasite n’est pas transmissible d’une personne à une autre.


Comment l'éviter ?

Il est recommandé d’éviter au maximum les plages où les cas ont été recensés. Ou bien, de voir à rester le moins de temps possible dans l’eau.


Après être sorti de l’eau, il est recommandé, si possible, se de laver et, surtout, se sécher dans les moindres recoins, sans oublier une goutte.


Si vous pensez avoir contracté le parasite, n’hésitez pas à contacter un centre de santé local, à Hay River ou n’importe quel autre lieu.