• Instagram
  • Facebook
  • Twitter

L’accueil des sinistrés arrivant du Slave Sud se met en place

À Yellowknife, les autorités ont commencé, dans la nuit de mercredi à jeudi, la mise en place d’un centre d’accueil pour les personnes venant du sud du Grand lac des Esclaves. Plus de 300 lits ont déjà été installés pour accueillir les sinistrés d’Hay River et de la Première Nation K’atl’odeeche.

L'Arena Ed Jeske du Multiplex de Yellowknife est transformé en dortoir, le temps d'accueillir les sinistrés de la région de Hay River. (Crédit photo : Lambert Baraut-Guinet)


Un centre d’accueil pour les personnes arrivant de la ville de Hay River et des collectivités proches a été ouvert au Multiplex de Yellowknife. Les personnes et familles sinistrées sont fortement invitées à s’enregistrer auprès des autorités, pour, même si elles n’ont pas besoin d’un endroit où dormir, être tenues au courant de l’évolution de la situation.


Mobilisées dans la nuit, après l’annonce de l’évacuation de la totalité de la ville de Hay River, les équipes du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest ont annoncé tout mettre en place pour accueillir les premières familles arrivant du sud.


Crystal Craig, responsable territoriale des services de placement des enfants et des jeunes au gouvernement des TNO, raconte que la première famille est arrivée vers 4 h 30 du matin, et « que le flux est constant depuis 6 h ».


À 10 h 30 le jeudi 12 mai, le centre installé au Multiplex était en capacité d’accueillir 350 personnes, explique Mme Craig. « Si elles passent les portes maintenant, nous sommes en capacité de leur donner un lit et de quoi se nourrir. »


La responsable régionale des services de protection de l’enfance et de soutien volontaire, Arlene Lavoie-Stubbs, précise que cette mobilisation importante fait suite à une préparation mise en place à la suite des inondations importantes du printemps 2021 dans le Dehcho.


« Nous planifions pour des inondations à Fort Simpson, tout en étant attentifs à la situation à Hay River », explique-t-elle, en précisant que les autorités locales vont réévaluer quotidiennement les différentes informations pour accueillir le maximum des 4000 personnes qui vivaient dans et autour de la ville évacuée.


Concernant les appels aux dons et propositions de bénévolat, qui sont de plus en plus nombreuses sur les réseaux sociaux, consigne est faite d’attendre la communication du gouvernement, qui est en train de mettre en place la logistique et de s’organiser.


David Maguire, responsable des communications pour l’Administration des services de santé et des services sociaux, demande aux volontaires de ne pas apporter de nourriture ou quoi que ce soit au Multiplex, car les membres des équipes sur place n’ont pas de quoi s’en occuper pour le moment.


« Nous sommes au courant que les gens veulent aider, explique-t-il, et pour le moment nous prenons leurs noms, coordonnées et ce qu’ils peuvent faire pour aider. Nous allons faire une annonce aujourd’hui sur les manières d’aider. Mais n’apportez pas de dons à la porte, nous n’avons pas les structures pour les récupérer pour le moment. »


Les personnes sont également fortement invitées à utiliser le numéro des services d’enregistrement et d’urgence : +1 833-699-0188.


Posts similaires

Voir tout