top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

La cabane à sucre de retour à Yellowknife

Les amateurs et les amatrices de tire d'érable peuvent se réjouir : après une longue absence de deux ans, la cabane à sucre fait son grand retour à Yellowknife.


Ce dimanche 12 mars, de midi à 17 h, un kiosque situé à l’intérieur du château de neige du Snowking Festival servira de la tire d’érable sur neige. L’initiative est menée par L’Association franco-culturelle de Yellowknife (AFCY).


« La tire d’érable, c’est un peu un cliché, mais en même temps, c’est peut-être l’activité la plus iconique et célèbre de l’offre de l’AFCY », note le responsable de la programmation et des communications de l’AFCY, Batiste Foisy.

Il la servira lui-même, avec l’aide de bénévoles. Et il est convaincu que ce sera à nouveau un succès.


« La communauté de tous les groupes linguistiques apprécie beaucoup la tire et [habituellement] on a des files immenses de gens qui sont prêts à braver le froid pour pouvoir y gouter ».


Batiste Foisy assure que l’AFCY fait des efforts pour offrir une tire d’érable « la plus abordable possible » : 3 $ le bâton ou 3 bâtons pour 5 $.

« Nos prix n’ont pas augmenté, et le seul secteur de l’économie qui a été épargné par l’inflation en 2023, c’est le kiosque de tire d’érable de l’ACFY », souligne-t-il.

« Et on en est fier », ajoute-t-il, laissant paraitre un grand sourire sous sa moustache.


Toutefois, il faut savoir que les paiements doivent être effectués en espèces. Le paiement par carte bancaire ne sera pas disponible.


Pendant longtemps, la cabane à sucre de l’AFCY a été préparée et servie par Gilles Amyot et Charles Elgoyhen, qui étaient « les maitres bouilleurs de sirop d’érable » à l’AFCY. Tous les deux sont décédés. Gilles Mayot en 2019 et Charles Elgoyen en 2020.



« On va trouver un moyen d’honorer la mémoire de ces pionniers du sirop d’érable aux TNO », assure Batiste Foisy.


La cabane à sucre de l’AFCY est la seule occasion d’acheter une telle friandise à Yellowknife. « Nous sommes les seuls à offrir cela dans un contexte public », rappelle Batiste, ravi de le faire à l’intérieur des murs du château, « un site festif et féérique ».


La tire d’érable sera servie dans l’après-midi du dimanche, et pendant ce temps, d’autres activités se dérouleront au château.


La cabane à sucre de l’AFCY est la seule occasion d’acheter une telle friandise à Yellowknife. (Courtoisie)



Encore plus d’activités


À 14 h, deux auteurs locaux partageront leurs histoires avec des publics de tous âges qui apprécient un bon livre : Robbie Craig va lire Max and the Midnight Sun et Amber Henry présentera Northern Princess.


À 15 h, Munya Mataruse, le chanteur né au Zimbabwe et basé à Yellowknife, montera sur scène pour offrir sa musique festive et rythmée qui combine l’afro jazz et les rythmes traditionnels du Zimbabwe.



La cabane à sucre fait partie du programme des Rendez-vous de la Francophonie 2023. Jusqu’à la fin du mois, d’autres initiatives auront lieu aux TNO.


Le vendredi 17 mars, à 11 h, les élèves de l’école Boréale, à Hay River, vont faire une marche de l’école à la bibliothèque pour le lever du drapeau de la francophonie ténoise.


Le 20 mars, le Collège nordique francophone, de Yellowknife, s’offre un rendez-vous littéraire avec Pierrot-Ross Tremblay, un poète innu francophone.

Il y présentera son recueil de poésie, Nipinamitu, l’esprit de l’eau.


Vers la fin du mois, le 29 mars, le Sundog Trading Post de Yellowknife sera le lieu de lancement de livres des Éditions Présence francophone.


Pour terminer cette édition des Rendez-vous de la Francophonie, il y aura la pièce de théâtre l’Afffaire Donovan Macphee, les 30 et 31 mars, au NACC de Yellowknife.



Comments


bottom of page