• Instagram
  • Facebook
  • Twitter

La fin de l’état d’urgence sanitaire en vue : levée des principales restrictions

La plupart des règles sanitaires seront levées à partir du mardi 1er mars, en préparation de la fin de l’état d’urgence sanitaire, prévu pour le 1er avril.

De gauche à droite et de bas en haut : Mme la Ministre Julie Green, Dre Kami Kandola, Mme la Première Ministre Caroline Cochrane, et Dre AnneMarie Pegg. (Crédit : capture d'écran)


Dans une conférence de presse ce vendredi 25 février 2022, la première ministre Cochrane, la ministre de la Santé Green, et les Drs Kandola et Pegg, ont annoncé la levée de la plupart des restrictions sanitaires à compter du mardi 1er mars.


Les voyageurs entrant aux TNO ne seront plus tenus de s’isoler, quel que soit leur statut vaccinal. Les restrictions concernant les rassemblements seront levées, et les preuves de vaccination pour les commerces ne seront plus exigibles.


La levée de ces restrictions prépare la levée de l’état d’urgence sanitaire au premier avril, comme annoncé par la ministre de la Santé Julie Green. « Nous en sommes maintenant au point où nous devons amorcer un virage et mettre fin à l’état d’urgence sanitaire publique, car les risques associés à la COVID-19 n’ont plus le caractère urgent d’avant. »


L’approche progressive a notamment été privilégiée pour « donner aux résidents le temps de s’adapter à la gestion des risques existants et de comprendre qu’il s’agit d’une responsabilité commune des résidents, des organisations et des entreprises, a précisé Dre Kami Kandola, administratrice en chef de la santé publique des TNO ».


Cette levée des principales mesures sanitaires est notamment due à la moindre dangerosité du variant Omicron, à la forte vaccination de la population et aux mesures de prévention qui permettent aujourd’hui de mieux anticiper les potentielles formes graves de la maladie. Mais comme l’a précisé Dre Kandola, ce n’est « que le début du virage ». Les personnes positives doivent toujours s’isoler, pour se protéger et protéger leur entourage.


« Il faut se préparer à ce que les règles deviennent des choix, explique Dre Kandola. »