top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Le GTNO propose un refuge temporaire à Yellowknife

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO) espère pouvoir convertir le bâtiment d’Aurora village en refuge temporaire afin d’accueillir les personnes en situation d’itinérance pour l’hiver. La récente éclosion de COVID-19 ayant forcé la fermeture du refuge permanent et du centre de dégrisement situés sur la 50ième avenue.


Thomas Chabot


Le bâtiment abritant Aurora village deviendrait un refuge temporaire pour l'hiver. ( Crédit photo : Thomas Ethier )


Dans une lettre ouverte, la ministre de la Santé et des Services sociaux (MTSSS), Julie Green, implore les résidents de soutenir le projet. L’an passé, le ministère des Affaires communautaires et municipales (MACA) avait dû déclarer l’État d’urgence pour convertir le site choisi, un centre jeunesse, en refuge temporaire.


« Nous ne désirons pas répéter les mesures drastiques, mais nécessaires, que le gouvernement a dû prendre l’hiver dernier. En tant que citoyens concernés, nous pouvons militer collectivement à créer un acte de réconciliation réellement bon et significatif », explique la ministre Green.

Le choix s’est arrêté sur la bâtisse d’Aurora village en raison de sa proximité avec les refuges de nuit. La taille de ce dernier permet d’accueillir jusqu’à 60 personnes en accord avec les restrictions sanitaires. Un deuxième refuge de jour temporaire reste à l’étape de planification, le ministère de la Santé espérant pouvoir utiliser l’aréna de Yellowknife d’ici la fin de septembre,


« Nous avons un plan pour consulter les voisins… des employés du MTSS parcourront le voisinage et parleront aux résidents et aux propriétaires de commerce des alentours », explique Mme Green. Malgré les consultations, le décompte a commencé en ce qui concerne l’ouverture du refuge temporaire. « Ça doit être effectué avant la fin d’octobre. Je réalise que c’est une solution bouche-trou, mais elle est requise pour aider la population itinérante », poursuit-elle.


Les citoyens désirant faire appel de la décision ont jusqu’au 27 septembre pour le faire. En cas d’appel, une audience doit être tenue dans un délai de 30 jours, ce qui retarderait l’ouverture du refuge temporaire prévu pour la fin octobre.


Afin d’assurer la sécurité du site du refuge temporaire, le MTSS prévoit mettre en place une politique de bon voisinage. Une politique similaire est déjà en place au refuge permanent et permet d’améliorer la communication entre les différents partis.


Aucune date de réouverture n’est encore connue pour le refuge de jour permanent et le centre de dégrisement, l’état de santé des employés n’étant pas encore rétabli.


Bình luận


bottom of page