• Thomas Ethier

Le GTNO répond à la communauté d'affaires

Le GTNO indique que d’ici la fin aout, la plupart des employés du gouvernement seront de retour au bureau. Une annonce dont se réjouit la Chambre de commerce des TNO, qui a cosigné le 25 juin, avec quatre autres associations d’employeurs du secteur privé, une lettre réclamant au gouvernement territorial de mieux appuyer les entreprises vers une relance économique.


Thomas Ethier - IJL - Territoires


Les signataires de cette lettre, qui ensemble représentent la majorité des employeurs du secteur privé des TNO, ont ainsi partagé un certain nombre de recommandations au GTNO pour favoriser la relance économique, incluant un assouplissement des restrictions aux frontières, mais également un retour au bureau des employés du gouvernement.


La première ministre Caroline Cochrane a offert le 9 juillet une réponse à cette lettre, en soulignant, entre autres, que cette dernière requête en particulier sera exaucée. « Je peux vous confirmer que le processus de transition sécuritaire des employés gouvernementaux dans leurs bureaux est enclenché, dans le respect des recommandations fournies par l’Administratrice en chef de la Santé publique », indique Mme Cochrane.


Une première étape « encourageante »


Selon un avis signé par la ministre des Finances, Caroline Wawzonek, sur le site web du GTNO, 60 % des employés gouvernementaux seraient présentement de retour sur leur lieu de travail habituel. On y indique que d’ici la fin du mois d’aout, la grande majorité d’entre eux ne seront plus en télétravail.


Comme l’explique Renée Comeau, directrice générale de la chambre de commerce des TNO, cette annonce répond à l’une des plus importantes requêtes de la communauté d’affaires au GTNO. « En soi, ceci permettra à plusieurs entreprises de reprendre les activités dans le secteur du centre-ville, à Yellowknife comme dans plusieurs de nos centres régionaux, puisque la majorité de ces entreprises dépendent de la clientèle des employés de bureau », explique-t-elle.


La première ministre a également exprimé, dans sa réponse aux cinq associations d’entreprises, la volonté du GTNO d’élargir l’intervention du secteur privé dans les processus de consultation relatifs aux décisions entourant les mesures de santé publique et la relance économique.


À ce chapitre, Mme Cochrane rappelle qu’un conseil consultatif d’entreprise est présentement à l’œuvre pour l’élaboration du plan de relance économique « une reprise avisée » du GTNO.

Pour la chambre de commerce des TNO, cette réponse de la première ministre représente une première étape vers une conversation plus large.


« Nous apprécions la réponse fournie par Mme Cochrane, commente Mme Comeau, et avons hâte de poursuivre notre travail avec le GTNO et l’Administratrice en chef de la santé publique pour aller de l’avant et, espérons-le, de résoudre les enjeux qui ont été mis en lumière par la communauté d’affaires. »


Selon un sondage auquel ont répondu 198 entreprises des TNO en avril et en mai, dont les résultats ont été publiés le 10 juillet, le GTNO estime qu’en moyenne, chaque entreprise ténoise a dû mettre à pied 2,5 salariés à temps plein et 2,6 salariés à temps partiel.

© 2019 par Radio Taïga.
Créé avec Wix.com