• Thomas Ethier

Le professionnalisme: une priorité qui va sans dire


La mairie de Yellowknife a présenté le 19 mai un aperçu des grandes priorités du service de surveillance municipale (mieux connu sous le nom de municipal enforcement) pour l’année à venir.


Appelés à offrir leurs recommandations, les conseillers se sont prononcés en bloc pour l’élimination du premier élément de cette liste de priorités, soit « le professionnalisme (des agents) dans l’application des règlements, par une prestation de service adaptée et un engagement envers le public ». 


Un critère fondamental

Aux yeux des conseillers, le professionnalisme ne devrait pas être défini comme une priorité au sein du service, mais comme critère fondamental à l’embauche de tout agent. « Pourquoi ce point devrait se trouver au haut de la liste ? De mon point de vue, s’ils ne peuvent (travailler de façon professionnelle), ils ne devraient pas travailler pour la municipalité », a avancé le conseiller Niels Konge en début de période de questions.



« Nous inscrivons le professionnalisme dans notre liste de priorités afin de mettre l’accent sur les importantes mises à jour effectuées au sein de l’organisation, et ce, au terme d’une période marquée par une transition de personnel, par des changements à l’interne et par des lacunes au sein du service », a expliqué l’administratrice principale, Sheila Bassi-Kellett.


« Vous avez raison, c’est notre travail d’être professionnels, a ajouté le directeur de la sécurité publique, Eric Bussey. Nous cherchions en inscrivant cette priorité à réitérer l’approche que les agents souhaitent adopter au sein de la communauté. Nous croyons qu’il s’agit d’une bonne réaffirmation de la façon dont nous tenons à travailler cette année. »


 « Je conçois que nous avons connu des défis entourant [le professionnalisme au sein du service] par le passé, d’affirmer la conseillère Shauna Morgan, et qu’il est peut-être pertinent de souligner explicitement le professionnalisme comme une priorité. Par contre, je suis d’accord avec M. Konge : on s’attend à ce qu’un employé agisse de façon professionnelle. »


Rappelons que des allégations de comportements intimidants ont été portées en 2018 contre l’ancien directeur de la division de la surveillance municipale de Yellowknife.


Coordonner le traitement des plaintes

Les conseillers ont également mis de l’avant l’importance d’améliorer l’application de certains règlements municipaux pour enrayer des infractions fréquentes, qui font l’objet de nombreuses plaintes.


La conseillère Shauna Morgan a amorcé la discussion en soulignant que plusieurs interventions des agents se font au cas par cas. Par exemple, plusieurs citoyens auraient indiqué avoir reçu un constat d’infractions pour des comportements pourtant observés de manière généralisée dans leur secteur et rarement réprimés. « Il aurait-il une manière d’agir de façon plus proactive, plutôt que de sévir au cas par cas ? », a-t-elle questionné.


« Ce fut effectivement un défi par le passé, a concédé M. Bussey. Nous n’avons pas pu accomplir tout le travail voulu. Nous tentons effectivement d’ajuster l’intervention de nos agents en fonction des grandes tendances d’infractions dans certains secteurs. Nous avons été affectés ces dernières années par une pénurie de personnel, mais, cette année, nous sommes surs de pouvoir pallier ces lacunes. »


Viser les infractions fréquentes

La mairesse Rebecca Alty a pour sa part mis de l’avant l’importance pour la division de la surveillance municipale de prioriser certaines problématiques récurrentes. Elle a présenté les trois principales plaintes reçues des citoyens, qui sont reliées aux terrains inesthétiques, au bruit provoqué la nuit par les autobus de touristes, et aux voitures stationnées en zone publique au-delà de 72 heures.


« Si nous nous concentrions davantage sur ces plaintes pour la prochaine année, en collaboration avec les départements concernés, nous pourrions faire plus de différence qu’en nous concentrant uniquement sur la sécurité routière, un aspect qui est déjà traité en haute importance. », a-t-elle indiqué. L’un des éléments de la liste de priorités 2020-2021 fait mention de la sécurité routière en général.




© 2019 par Radio Taïga.
Créé avec Wix.com