• Thomas Ethier

Le sort de Nokleby se joue mercredi

C’est le 26 aout que sera débattue une motion déposée par la première ministre Caroline Cochrane, visant l’éjection de Katrina Nokleby du conseil des ministres.


Thomas Ethier - IJL - Territoires


Une vingtaine de minutes auront suffi à exécuter l’ordre du jour de cette première journée d’une séance expresse de l’Assemblée législative. Fait saillant de la séance: Caroline Cochrane a présenté une motion de censure pour retirer Katrina Nokleby du conseil des ministres. La députée de Thebacha, Frieda Martselos, l’a secondé.


Selon la procédure, le débat sur une motion se tient deux jours après son dépôt. Il est possible de devancer la tenu du débat sur une motion avec l’accord unanime de la chambre. La seule opposition est venue de la principale intéressée, la ministre Nokleby.


Appui de O’Reilly

Le député de Frame Lake, Kevin O’Reilly, a indiqué qu’il « appuie la décision de la première ministre de révoquer les portefeuilles de la ministre ». « J’étais prêt à appuyer une proposition de révocation de la ministre Nokleby en mai dernier, mais le débat ne s’est alors jamais rendu jusqu’en chambre », a-t-il rappelé dans une publication sur Facebook.


M. O’Reilly indique également appuyer l’ensemble du processus entourant la décision de la première ministre. « Bien que la première ministre ait pris seule la décision de retirer les portefeuilles de la ministre, le tout a été transmis à un moment opportun aux députés, qui ont pu en discuter dans le cadre d’une réunion. La première ministre a alors expliqué sa décision, et nous avons eu l’occasion de poser des questions », indique-t-il.


« J’ai accepté les explications fournies par la première ministre, et les gestes décisifs qu’elle a posés au terme d’efforts et de mesures considérables visant à améliorer le comportement et les performances de la ministre », ajoute M. O’Reilly.


Avis partagés

Le positionnement du député de Frame Lake, tranche avec celui de ses collègues Rylund Johnson (Yellowknife Nord) et Caitlin Cleveland (Kam Lake). Ceux qui ont été les premiers à briser le silence ont tous les deux déplorés ne pas avoir été informé suffisamment et ne pas en savoir plus que ce que le gouvernement a dévoilé par communiqué. Rylund Johnson déplore le manque de transparence de Mme Cochrane.


« La première ministre a décidé de ne pas commenter davantage, mais c’était sa décision, écrit-il sur Facebook. Elle doit assumer la pleine responsabilité de sa décision de dépouiller un de ses ministres de ses charges. »


M. Johnson affirme que ces concitoyens lui ont « largement » exprimé avoir confiance en l’ex-ministre Nokleby.


La députée de Kam Lake, Caitlin Cleveland, qui a aussi choisi de s’exprimer sur les réseaux sociaux, affirme avoir été prise de court par l’annonce de la rétrogradation de Mme Nokleby.

« Je suis très déçue que nous en soyons arrivés là, écrit-elle sur Facebook. J’ai toujours eu une relation de travail positive avec la ministre Nokleby et je suis frustrée de ne pas avoir une compréhension entière de ce qui se passe pour répondre aux questions de mes concitoyens. »


Remaniement à l’horizon

En respectant la distribution géographique habituelle, les députés de Yellowknife Kevin O’Reilly (Frame Lake), Julie Green (Yellowknife Centre) ou Caitlin Cleveland (Kam Lake) pourraient tenter de ravir le poste. Mme Nokleby, elle-même, pourrait se porter candidate à nouveau. Le député de Yellowknife Nord, Rylund Jhonson, a annoncé qu’il ne briguera pas l’investiture.