• Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Les députés ont le droit d'être compris

Le 10 mars 2020, un député a été privé de son droit à exercer ses fonctions parlementaires dans la langue officielle de son choix. C’est ce conclut un comité qui, après coup, a été chargé d’examiner les règles de l’Assemblée législative.