• Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Logement et défense: Cochrane satisfaite du budget fédéral 2022

Dernière mise à jour : 10 avr.


La première ministre Caroline Cochrane a fait l’éloge, ce jeudi 7 avril, du budget fédéral 2022 dévoilé quelques heures plus tôt à la Chambre des communes par la ministre des Finances du Canada, Chrystia Freeland.


Parmi les grandes priorités établies à Ottawa, se trouvent le logement et la défense nationale, incluant la sécurité dans l’Arctique face à la militarisation de la Russie voisine. Les fonds alloués témoignent, selon la première ministre, d’une grande écoute de la part du gouvernement libéral.


Accent sur le logement

Environ 4 milliards $ est affecté au logement à travers le pays. De ce montant, le gouvernement des TNO se verra confier 60 millions $ sur deux ans – le Nunavut recevra le même montant et 30 millions $ seront confiés au Yukon. Ce montant n’est pas exclusif, et d’autres fonds répartis à différents chapitres du budget sont également voués à s’attaquer à la crise du logement dans le Nord.


Une somme de 565 millions $ sur cinq ans sera notamment allouée, à travers le pays, aux gouvernements autochtones autonomes et détenteurs de traités modernes. Comme l’a souligné la première ministre, nombre de gouvernements autochtones du territoire répondent à ces critères. « Nous verrons à appuyer les gouvernements afin de voir à maximiser les bénéfices de ces fonds dans leurs collectivités », a-t-elle assuré.

« Oui, 60 millions $ peuvent ressembler à une goutte d’eau, surtout lorsqu’on sait que construire une seule unité d’habitation dans une collectivité éloignée peut couter jusqu’à 1 million $, a affirmé la première ministre […], mais de l’argent frais sera également offert aux gouvernements autochtones, avec qui travaillera le gouvernement fédéral. »


Ottawa compte également simplifier les processus de demandes de financement pour les gouvernements et organisations, après avoir tiré des leçons, lit-on, du Fonds de co-investissement pour le logement offert à travers le pays. Un montant de 60 millions avait été affecté aux TNO, mais n’avait pu être dépensé avant l’échéance.

La ministre responsable de la Société d’habitation des TNO, Paulie Chinna, a récemment déploré, devant un comité de députés fédéraux, que des requérants des petites collectivités n’aient pas les ressources pour compiler toute l’information exigée pour obtenir les fonds et combler les besoins de logement dans leurs régions.


On note par ailleurs un montant de 26,2 millions $ voué à attirer davantage de médecins et de personnel infirmier dans les régions éloignées du Canada. Les TNO font présentement face à une pénurie de personnel de soins de santé, qui affecte certains de ses services. L’hôpital territorial Stanton de Yellowknife a notamment dû fermer la majeure partie de son service des naissances de décembre 2021 à février 2022.


Défense, sécurité et souveraineté

Mme Cochrane s’est réjouie d’un budget de 7,2 milliards pour la défense nationale, alors que l’invasion russe en Ukraine – décrite comme une « barbarie » par la ministre Freeland – génère son lot d’inquiétudes en zone arctique.

La première ministre a joint sa voix en février à celle de ses homologues du Yukon et du Nunavut, pour exprimer ses craintes au gouvernement fédéral face notamment à l’intérêt de la Russie pour les ressources de l’Arctique.

Le premier ministre Justin Trudeau se serait engagé en mars à travailler de pair avec les trois territoires pour s’attaquer aux inégalités qui affectent, aux yeux des dirigeants, la souveraineté de la zone arctique. Mme Cochrane a laissé entendre qu’elle exigera plus d’argent du fédéral pour réduire l’écart entre les provinces et les territoires, notamment en matière d’infrastructure et d’accès à internet.


M. Trudeau se serait également engagé à consulter les élus des territoires pour les décisions concernant la sécurité et la souveraineté dans le Nord canadien. « Rien de ce qui nous concerne ne doit se faire sans nous », a répété Mme Cochrane.


Quelque 10,6 milliards $ pour la réconciliation

Au chapitre des efforts de réconciliation avec les peuples autochtones du pays, Ottawa prévoit des dépenses de 10,6 milliards, pour le logement, pour des programmes de santé mentale et de bienêtre et pour lutter contre la discrimination et les préjudices passés subis par les enfants et les familles autochtones.


Près de 4 milliards sont consacrés à la construction et la réparation de logements abordables pour les populations inuites, métisses et de premières nations à travers le pays.

Environ 4 milliards $ seront investis pour soutenir les enfants des Premières Nations par l’application du principe de Jordan, qui prévoit d’offrir rapidement aux enfants les services et mesures dont ils ont besoin, et ce, avant que l’argent nécessaire ne soit disponible.


La Première Nation des Dénés Yellowknives recevra par ailleurs un montant de 2 millions $ pour les travaux d’assainissement de la mine Giant.