• Batiste Foisy

Lois spéciales: toujours aucune contravention

Mis à jour : mai 14

Plus de 500 enquêtes ont été menées, desquelles moins d’une sur cinq a suscité des avertissements des autorités.

(Photo: Thomas Ethier)


Les plus récentes données sur l’application des arrêtés (ou lois spéciales) mis en place pour freiner la progression de la COVID-19 aux TNO suggèrent que la santé publique continue de privilégier la sensibilisation plutôt que la répression.


En date du 29 avril 2020, aucun constat d’infraction, amende ou citation à comparaitre n’avaient été émis par la trentaine d’agents chargés de faire respecter les arrêtés de santé publique. Cependant, de nombreux avertissements oraux et certains avertissements écrits ont été distribués.


Depuis sa mise en place, le groupe de travail sur l’application et le respect des mesures d’urgence a mené quelque 532 enquêtes, principalement sur la base de plaintes venues du public, desquelles moins du cinquième ont nécessité un avertissement. Au total, ce sont 85 avertissements oraux et 12 avertissements écrits qui ont été émis.


Plus d’avertissements dans le Delta

C’est dans la région de Beaufort-Delta que la majorité des avertissements ont été émis. Quelque 52 avis oraux, mais aucun avis écrit, y ont été distribués. 116 enquêtes ont été menées dans cette région.


Dans le Sahtu on retrouve la grande majorité des avertissements écrits, soit dix. Quatre avertissements oraux ont également été émis dans cette région où tout juste 38 enquêtes ont été menées.


En contrepartie, toute proportion gardée, les régions les plus populeuses du Slave Nord et du Slave Sud ont reçu bien moins d’avertissements, alors qu’un plus grand nombre d’enquêtes y ont été menées. Dans le Slave Nord (comprenant Yellowknife), 15 avertissements oraux et un avertissement écrit ont été émis pour un total de 242 enquêtes ; dans le Slave Sud, ce sont douze avertissements oraux et aucun écrit pour 110 enquêtes.


Dans le Dehcho, finalement, on compte deux avertissements oraux et un avertissement écrit pour un total de 26 enquêtes.


Plans d’isolement

Depuis la mise en place de l’arrêté sur les déplacements et le protocole d’auto-isolement, ce sont près de 3 000 Ténois qui ont soumis leur plan de quarantaine. Plus de la moitié d’entre eux (1545) sont des résidents de la capitale territoriale.


À Hay River 264 résidents ont soumis leur plan d’isolement, 169 à Fort Smith, 246 dans la région de Beaufort-Delta, 74 dans le Sahtu, 123 dans le Dehcho et 58 dans les collectivités tłı̨chǫs.


Depuis le 21 mars 2020, toute personne qui entre aux TNO depuis une autre juridiction doit soumettre un plan d’isolement qui devra être approuvé par les autorités de la santé publique, puis s’y conformer pour une période de 14 jours.


Depuis la mise en place de la ligne 8-1-1 d’information sur le coronavirus et les arrêtés de santé publique, le standard a répondu à 155 appels.


Une mise à jour de ces statistiques devrait être publiée le mercredi 6 mai.

© 2019 par Radio Taïga.
Créé avec Wix.com