• Batiste Foisy

Mel Leonard pressenti comme candidat rhinocéros aux TNO

Mis à jour : janv. 13

Le Parti rhinocéros du Canada présentera vraisemblablement un candidat dans la circonscription des Territoires du Nord-Ouest. En entrevue à l'émission matinale « Bonjour, là » de Radio Taïga, le 26 septembre, le chef de la formation politique, Sébastien CoRhino Corriveau, a confirmé la rumeur et a indiqué qu'il mettra tout en oeuvre pour officialiser la candidature de Mel Leonard dans le comté avant la fin de la période de mise en candidature qui se termine le 30 septembre.


« Je confirme que Mel Leonard sera le candidat, sur votre bulletin de vote dans les Territoires du Nord-Ouest. [...] On a un gros défaut, les rhinocéros, c'est d'être beaucoup à la dernière minute. Mais en général on arrive assez bien à mettre notre nom sur le bulletin de vote. »
Sébastien CoRhino Corriveau, chef du Parti rhinocéros du Canada

Contacté via la plateforme de messagerie Messenger, le principal intéressé confirme son intention de briguer les suffrages de la circonscription nordique.


« J’appréhende avec joie cette élection et j’ai hâte d’interagir avec les résidents des Territoires du Nord-Ouest, avant de me dissoudre dans l’obscurité en renvoyant ma carcasse déconfite à la dérive sur les glaces de l’Arctique – en supposant qu’il en reste. »
Mel Leonard, candidat pressenti pour le Parti rhinocéros du Canada dans le comté des Territoires du Nord-Ouest


Écoutez notre entretien complet avec le chef du Parti rhinocéros, Sébastien CoRhino Corriveau

Le chef du Parti rhinocéros avait d’abord ébruité la nouvelle la veille sur le réseau de microblogage Twitter.


Déménager la capitale

La formation politique satirique fédérale a des projets à proposer aux électeurs des Territoires du Nord-Ouest. Les rhinocéros suggèrent notamment de céder les terres de Yellowknife aux Dénés et de déménager la capitale territoriale sur le Grand lac des Esclaves, sur des structures flottantes.


« Pour redonner les terres aux premières nations, je pense qu'on n'aura pas le choix à Yellowknife: il faut qu'on déménage tout le monde sur le lac. »
Sébastien CoRhino Corriveau, chef du Parti rhinocéros du Canada

« Nous voulons aussi établir le droit de vote pour les chiens, sauf les labradoodles [un croisement entre le labrador et le caniche] », précise le candidat pressenti Mel Leonard.


Rhinocéros arctiques

Visiblement heureux de cette prise de dernière minute, le leadeur de la formation cornue, Sébastien CoRhino Corriveau, indique que de présenter un candidat dans une circonscription du Nord canadien était un des objectifs qu’il s’était fixés pour cette campagne.


Le Parti rhinocéros du Canada n’a pas présenté de candidat dans une circonscription du Nord depuis 1984. Cette année là, Douglas R. Gibb avait porté les couleurs de la formation dans le comté de Yukon.


En 2004, un certain Brian Godzilla Salmi avait tenté de se faire inscrire dans cette même circonscription, mais sa candidature avait été rejetée.


Si la candidature de M. Leonard devait être officialisée, ce serait la première fois que le parti fondé par l’écrivain Jacques Ferron en 1963 présente un candidat aux Territoires du Nord-Ouest. Sébastien CoRhino Corriveau espère être en mesure de présenter près d'une centaine de candidats aux élections fédérales de 2019. Jusqu'à présent, moins d'une dizaine de candidatures étaient confirmés auprès d'Élections Canada. Jusqu'à présent, aux Territoires du Nord-Ouest, cinq candidats ont déposé leur dossier de candidatures auprès d'Élections Canada: le député sortant Michael McLeod (Parti libéral du Canada), Paul Falvo (Parti vert du Canada), Yanik D'Aigle (Parti conservateur du Canada), Mary Beckett (Nouveau parti démocratique) et Luke Quinlan (Parti populaire du Canada).