• Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Mine Ekati : le GTNO impuissant

L’espoir de voir la mine Ekati reprendre ses activités à l’hiver 2021 s’est soudainement envolé à l’annonce de l’échec d’une transaction qui aurait permis la réouverture prochaine des installations. Questionnée sur le rôle du GTNO quant à l’avenir de la mine, de ses 700 employés et des nombreux actionnaires ténois, la ministre de l’Industrie, du Tourisme et de l’investissement, Caroline Wawzonek, s’admet en partie impuissante face à la déroute de ce fleuron de l’économie ténoise, le champs d’action de l’État se limitant à un pouvoir d’influence.