• Thomas Ethier

Sans abris: revenir à la mission du centre

Mis à jour : avr. 18

Le centre de dégrisement de Yellowknife est actuellement reconverti en centre d’isolement pour personnes sans logement.


La députée de Yellowknife Centre, Julie Green, a présenté le 15 avril une motion visant à rétablir les activités du centre de jour et de dégrisement de Yellowknife. La motion a été débattue par les 11 députés membres du Comité permanent de responsabilisation et de supervision des TNO, lors d’une séance d’information publique diffusée en ligne.


Depuis le 3 avril, le centre de jour et de dégrisement de Yellowknife est occupé par 30 personnes sans logement qui y vivent une période d’isolement minimale de 30 jours. Cette mesure relève d’une décision du Conseil pour les personnes handicapées des TNO, qui gère le centre de jour et de dégrisement.


Le système de santé impliqué

L’enjeu mis de l’avant dans la motion concerne les ressources mobilisées par le système de santé pour s’occuper des sans-abris intoxiqués et normalement pris en charge par le centre de dégrisement, où se trouvent des employés ayant les formations médicales nécessaires.

« J’ai entendu que les ambulanciers sont aujourd’hui impliqués dans la gestion de ces cas. On préfère que l’hôpital puisse se concentrer sur les personnes qui s’y trouvent actuellement, et qu’il soit prêt à faire face à la pandémie s’il y a une éclosion », explique Mme Green.


La GRC a affirmé cette semaine que les agents allaient s’assurer d’intervenir au besoin durant l’interruption du service de centre de dégrisement. Les personnes trouvées intoxiquées et inconscientes pourront être amenées en cellule, comme c’était le cas avant l’ouverture du centre en septembre 2018.


Des logements déjà disponibles

Comme le soutient Mme Green, la situation actuelle représente une rupture de contrat entre le GTNO et le Conseil pour les personnes handicapées des TNO. Ce dernier a reçu un financement servant spécifiquement à offrir un service de 12 heures pour centre de jours et de 24 heures pour le centre de dégrisement.


La motion exige donc qu’à partir du 3 mai, soit au terme de la période d’isolement des personnes actuellement logées au centre de jour de Yellowknife, les personnes sans logements qui doivent être mises en isolement soient dirigées ailleurs. Mme Green suggère l’édifice des appartements Aspen de Yellowknife, qui sont actuellement convertis en centre d’isolement pour les résidents revenant de l’extérieur des TNO.


« Des lieux ont été déterminés pour l’isolement des personnes sans logement durant la pandémie. Un immeuble d’appartement avec 34 unités est disponible. Il me semble y avoir des refuges et de l’appui aux personnes qui en ont besoin, et ce centre combiné de jour et de dégrisement devrait revenir à ses fonctions d’origine », souligne Mme Green.


Au moment d’écrire ces lignes, Mme Green en était à revoir sa motion, en fonction des commentaires reçus de ses collègues du comité en période de débat. On a notamment indiqué que cette requête devait être adressée au ministère de la Santé, qui a octroyé le contrat, plutôt qu’au Conseil pour les personnes handicapées des TNO.

© 2019 par Radio Taïga.
Créé avec Wix.com