• Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Poissento présente Peter Peter

Overdose de saxophone. C’est ce qui m’est arrivé la première fois que j’ai entendu du Peter Peter. On m’avait refilé une copie de Une version améliorée de la tristesse, son 2e album, et je n’avais pas aimé. Du moins pas sur le coup.


Mais parfois, les choses de la vie ont le tour de prendre une drôle de tournure. Quelques mois plus tard, c’était l’été, il faisait beau, il faisait chaud. Un de mes potes déménageait et j’avais garroché une pile d’albums dans ma voiture, dontUne version améliorée de la tristesse. Cette fois-ci, j’ai tellement accroché que le CD est resté dans le lecteur à jouer en boucle pendant plusieurs semaines. J’étais incapable d’arrêter de l’écouter. Délai dans le coup de foudre.