• Radio Taïga

Publi-reportage : Happer le festival, un cliché à la fois


Le Festival Folk on the Rocks est réputé pour générer son lot de souvenirs et de moments mémorables qui marquent tout autant les festivaliers que les musiciens. Angela Gzowski, photographe officielle de l'évènement, sera chargée de catalyser cette ambiance électrique avec son appareil photo.


Photographe professionnelle depuis maintenant 7 ans, Angela Gzwowski est native de Yellowknife et travaille à son compte dans son propre studio. Si elle verse tout autant dans le photojournalisme, la photographie de paysage ou même la photographie de mariage, elle préfère avant tout réaliser des portraits : « Chaque visage est unique et porteur en son sein d’une histoire », explique-t-elle. Celle dont la réputation est déjà bien établie dans la région a d’ailleurs tiré le portrait de personnalités aussi connues que Justin Trudeau et David Zuzuki.


Écouter et observer


Pour une troisième année d’affilée, elle sera de passage au FOTR en tant que photographe officielle ; une expérience qui lui procure toujours autant de plaisir : « C’est agréable d’y rencontrer les membres de la communauté et de les voir dans une ambiance si conviviale », confie-t-elle. Au-delà du volet professionnel de sa participation, elle est ravie de pouvoir faire de la photographie tout en écoutant de la musique et profiter du festival.

Du 14 au 16 juillet, elle circulera sur l’ensemble du site et visitera les différentes scènes pour dénicher diverses prises de vue. Attentive à l’environnement sonore et visuel, elle souhaite pointer son appareil autant en direction des musiciens qui performent que des festivaliers venus les écouter. « [Je souhaite] prendre en photo les musiciens, leur interaction avec les festivaliers, la foule elle-même, les enfants… tout le monde ! », explique Angela.

Un festival photogénique


De l’avis de la photographe, FOTR présente des qualités intéressantes qui facilitent grandement la capture de prises de vue. On y retrouve, en autre, un ensoleillement important qui imprègne le site tout au long du festival, et ce, à toute heure du jour. Éclairé par le « soleil de minuit », le site offre en effet une belle luminosité qui sature l’espace et permet une exposition intéressante.

La proximité des musiciens et des festivaliers qui participent au FOTR est aussi un élément grandement apprécié par la photographe native de Yellowknife. Elle peut se déplacer librement et s’approcher aussi près qu’elle le souhaite des musiciens qui performent. C’est d’autant plus frappant au Beer Garden où la délimitation entre la scène et les spectateurs semble pratiquement s’effacer puisqu’aucun périmètre de sécurité n’est établi à l’avant-scène. Cette proximité, conjuguée à l’ambiance décontractée qui y règne, en fait un lieu où une grande interaction entre la foule et les musiciens peut être observée. « C’est probablement la scène qui est la moins intimidante pour les musiciens. Parfois les musiciens vont même rejoindre la foule », raconte-t-elle.

Pour plus d’informations, visitez www.folkontherocks.com

© 2019 par Radio Taïga.
Créé avec Wix.com