• Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Réouverture des services de maternité à l’Hôpital Stanton

Les services d’obstétriques ont repris à l’hôpital Stanton pour toutes les résidentes des TNO, ce mardi 22 février, après que les services d’accouchement soient restés limités pendant plus de trois mois. Plus d’une centaine de couples des TNO et du Nunavut ont dû se rendre en Alberta pour donner naissance à leur enfant.

L'hopital territorial Stanton, situé à Yellowknife. (Crédit photo : Cécile Antoine-Meyzonnade)


Dans un communiqué paru ce mardi 22 février, la ministre Julie Green a annoncé qu’« à partir de maintenant, tous les résidents des TNO qui ont un accouchement prévu à Stanton pourront accoucher aux TNO ».


L’annonce de la fermeture temporaire d’une partie des services obstétrique, en novembre 2021, avait surpris plusieurs dizaines de familles, contraintes à voyager jusqu’en Alberta pour la fin de leurs grossesses.


Ces fermetures, dues à un manque de personnel infirmier, ont forcé le gouvernement, par le biais de la ministre Green, à admettre l’urgence de « conserver les excellents employés du système, encore plus […] que d’attirer de nouveaux talents. »


La ministre, accompagnée de Mme Kimberly Riles, cheffe de la direction de l’Administration des services de santé et des services sociaux des TNO, a également souligné les dégâts et dommages causés aux familles par ce manque de planification : « Nous comprenons que cette situation a entrainé des perturbations dans la vie des Ténois et nous sommes déterminés à nous attaquer aux causes profondes qui nous ont menés là où nous sommes aujourd’hui. Je tiens à remercier la direction et le personnel de l’ASTNO pour leur travail acharné et leur engagement qui ont permis d’assurer la reprise sécuritaire des services d’obstétrique pour les résidents des TNO. »


La mise en place d’une période d’ajustement quant au volume de patientes admises dans les services d’obstétrique devrait permettre, selon le communiqué, de garantir les services pour toutes les personnes qui accoucheront à Stanton et ailleurs. Pour ces raisons, les futures mères résidentes du Nunavut devront pour le moment continuer de se rendre en Alberta, jusqu’à ce que la capacité d’accueil de l’hôpital Stanton revienne à son niveau normal.


Mme Riles souligne notamment la priorité qui est accordée à la qualité des soins : « Alors que nous nous dirigeons vers la reprise complète des services, nous continuerons à privilégier la sécurité des patients et la qualité des soins, et nous redoublerons d’efforts pour être en mesure de proposer à nouveau ces services à nos patients du Nunavut dès que possible. »