• Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Rassemblement illégal: la ministre blanchie

La source des allégations contre la ministre Thom serait son mari éconduit.


Thomas Ethier - IJL - Territoires


« Cette plainte est vexatoire et n’a pas été déposée de bonne foi. » C’est ainsi que le commissaire à l’éthique des TNO décrit la plainte visant la ministre de la Santé et des Services sociaux, Diane Thom. Dans son rapport, le commissaire rejette la plainte et blanchit sur toute la ligne la ministre et le gouvernement de Caroline Cochrane, faisant plutôt porter le blâme au député de Nunakput, Jackie Jacobson, pour un recours abusif au processus de vérification.


Ce dernier a réclamé en juin une enquête au commissaire à l’éthique, en alléguant que la ministre aurait transgressé les règles de Santé publique qu’elle a elle-même instaurée, en ayant pris part, à la fin mars, à un rassemblement de dix personnes à son chalet d’Inuvik.