Steve Norn exige des excuses publiques d’un média

Le député de Tu Nedhé-Wiilideh, Steve Norn, a mandaté un cabinet d’avocat pour exiger des excuses de la part d’un média d’information des Territoires du Nord-Ouest. Selon ce que rapporte Norn, le média Cabin Radio aurait omis de supprimer, sous certains articles publiés sur les médias sociaux, des commentaires diffamatoires et racistes à son endroit.

Le député de Tu Nedhé-Wiilideh, Steve Norn. (Crédit photo : Thomas Ethier)



Le tout est formulé dans une lettre envoyée à Cabin Radio le 24 juin, par la firme Cooper Regel, au nom de Steve Norn. Le document a été partagé à différents médias par une source anonyme.


« Dialogue » en cours

On y exige notamment le retrait des commentaires jugés inappropriés, et des excuses officielles du média d’information. Si Cabin Radio ne respecte pas les exigences prescrites, « des procédures judiciaires pourraient être entreprises contre la compagnie et les individus qui ont été désignés par le client, Steve Norn, comme responsables de ces comportements racistes et diffamatoires », peut-on lire.


Le directeur de l’information de Cabin Radio, Ollie Williams a confirmé à Médias ténois que l’entreprise a bien reçu cette lettre, et qu’elle a répondu au cabinet d’avocat, « dans le but d’obtenir davantage d’informations sur les propos dont il est question ».


« Nous essayons de modérer les commentaires le mieux possible, a-t-il souligné. Facebook comprend plusieurs outils voués à rapporter les commentaires inappropriés. Lorsque les lecteurs rapportent des commentaires jugés inappropriés, comme M. Norn vient de la faire via son équipe juridique, poursuit M. Williams, nous vérifions les commentaires en question et prenons les mesures appropriées. Nous aurons donc ce dialogue avec la firme légale embauchée par M. Norn. »


Cabin Radio a rapporté en avril 2020, des allégations anonymes selon lesquelles M. Norn aurait brisé sa quarantaine en se présentant à l’Assemblée législative une journée avant la fin de sa période d’auto-isolement, après avoir voyagé en Alberta. M. Norn a depuis reçu deux contraventions, à titre de résident des TNO, pour ne pas avoir respecté ses conditions d’auto-isolement.


Steve Norn fait présentement face à une enquête réclamée par le caucus de l’Assemblée législative des TNO, qui prétend que le député aurait enfreint le code de conduite de l’Assemblée en brisant ainsi les règles d’auto-isolement prescrites par la Santé publique. Un arbitre unique, le juge Ronald L. Barclay, a récemment été désigné, à la demande du commissaire à l’intégrité des TNO, pour étudier cette plainte et, le cas échéant, imposer des mesures disciplinaires au député.


Commentaires de tiers partis

Selon la lettre envoyée à Cabin Radio, M. Norn aurait repéré « une série de commentaires qui ont été générés à la suite de publications publiées » par le média sur son site web et sur les médias sociaux. « Selon la loi, vous avez l’obligation de ne pas permettre de faire perdurer la publication de commentaires racistes, discriminatoires et haineux, sur les réseaux sociaux qui sont sous votre contrôle », lit-on.


« Vous devez immédiatement, et sans exception, supprimer les commentaires, trouvés sur votre site web ou sur d’autres réseaux sociaux, à caractère raciste, […], désobligeant envers [M. Norn], diffamatoires ou interdits par la loi », indique-t-on.


M. Norn exige également « des excuses publiques officielles et diffusées dans les médias… », conformément à ce que prévoit la Loi sur la diffamation des TNO.


Les derniers audios

Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg

Annonces et publicités