Terres rares - Le tri du minerai a débuté à Nechalacho

Dernière mise à jour : juil. 27

Les opérations avancent comme prévu à la première mine de terres rares canadienne, située aux Territoires du Nord-Ouest.


Cheetah Resources, filiale canadienne de la société minière australienne Vital Metals, a mis en opération la semaine dernière son trieur à base de capteurs devant des membres de la Première Nation des Dénés Yellowknives, lors d'une cérémonie aux tambours. (Crédit photo : Bill Braden, Cheetah Resources)



La première mine de terres rares au Canada, Nechalacho, a commencé à trier le minerai extrait du sol depuis cet été. Situé à une centaine de kilomètres au sud-est de Yellowknife et exploité par la compagnie Cheetah Resources, le gisement actuel regorge de gros morceaux de bastnäsite, un minéral rouge dans lequel sont emprisonnées les terres rares.


Cheetah Resources, filiale canadienne de la société minière australienne Vital Metals, a mis en opération la semaine dernière son trieur à base de capteurs devant des membres de la Première Nation des Dénés Yellowknives, lors d’une cérémonie aux tambours.


Un ainé et conseiller des Dénés Yellowknives, Jonas Sangris, a offert ses prières « pour la sécurité des travailleurs et la protection du territoire et de l’eau », peut-on lire dans le communiqué partagé par Cheetah Resources.


Le trieur à base de capteurs est une imposante machine rouge installée à l’abri des intempéries dans un conteneur maritime. Le trieur bombarde de rayons X des morceaux de 6 à 60 mm qui passent sur son convoyeur, distingue ceux de bastnäsite de l’indésirable et sépare le tout.


Sur les 600 000 tonnes de roches extraites du sol cet été par l’entreprise Det’on Cho Nahanni Construction, propriété des Dénés Yellowknives, 100 000 tonnes contiennent assez de bastnäsite pour être passées dans le trieur d’ici trois ans. Il restera 15 000 tonnes du minerai tiré qui, par barges, trains et camions, se rendront à Saskatoon, où une usine de Vital Metals produira une poudre de terres rares mixtes qui sera revendue par la suite.


La première phase de la mine servira de démonstration qui s’étalera sur trois ans. La compagnie prévoit y poursuivre ses opérations et les intensifier, si tout va bien.




Les derniers audios

Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg

Annonces et publicités