Une Francofête aux TNO ? L’AFCY lance les consultations

Une fête rassembleuse en l’honneur de la francophonie pourrait voir le jour d’ici l’été 2023 aux Territoires du Nord-Ouest. C’est ce que propose l’Association franco-culturelle de Yellowknife (AFCY) aux Franco-Ténois, qui ont jusqu’au 23 juillet pour offrir leur avis, dans le cadre d’un sondage visant à définir les grandes orientations d’une future francofête.


Écoutez les explications de Maxime Joly, directeur général de l’Association franco-culturelle de Yellowknife :



L’idée d’un évènement dédié à la francophonie germe depuis un moment dans l’esprit du directeur général de l’AFCY, Maxime Joly. « Nous avons analysé ce qui se passe dans la francophonie canadienne, et avons remarqué que les TNO et le Nunavut sont les deux seules juridictions où les francophones n’ont pas de fête ou de festival dédié à célébrer leur identité, leur culture et leur spécificité », explique M. Joly.


Pour avoir été auparavant à la direction de l’Association des francophones du Nunavut, M. Joly indique avoir observé une distinction nette entre la communauté francophone du Nord et celles des provinces.


« Ce sont des communautés assez transitoires. Plusieurs francophones viennent dans le nord quelques années, pour en repartir. Il est aussi beaucoup plus rare d’entendre quelqu’un se proclamer Franco-Ténois que Franco-Ontarien, Franco-Acadien, Québécois ou Fransaskois, indique-t-il. Une fête de la francophonie représenterait un pas [vers le développement de cette identité]. »


Les grandes orientations

Un comité consultatif, composé des directions générales francophones du territoire, a été mis sur pied par l’AFCY au cours des dernières semaines, dans le but d’orienter le développement d’un futur évènement de la francophonie ténoise. Avec le lancement du sondage, les résidents sont maintenant engagés dans les consultations.


« Est-ce que ce sera un festival urbain ? Veut-on s’inspirer de l’Alberta, où on loue un camping pour une fin de semaine ? Qu’est-ce qu’on mettra en valeur ? Des artistes de l’extérieur pour faire rayonner la francophonie, ou des artistes francophones locaux ? Ce qu’on cherche à déterminer à l’aide de ce sondage, c’est la façon d’établir les bases et les grandes orientations de cette célébration », explique le directeur.


Les résidents seront invités sous peu à un évènement Café citoyen, durant lequel seront entre autres présentés les résultats du sondage. La date – possiblement en juillet – et le lieu devraient être confirmés dans les prochains jours.


Les consultations se poursuivront dans les prochains mois, à l’aide, notamment, d’entrevues semi-dirigées avec des leadeurs des TNO.




Les derniers audios

Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg

Annonces et publicités