top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Une nouvelle escroquerie cible les évacués

La GRC a demandé aux personnes évacuées de faire preuve de vigilance à la suite de l’apparition d’une fraude ciblant les personnes dont le numéro de téléphone comporte l’indicatif régional 867 et qui sont touchées par les incendies de forêt.


Nelly Guidici


Un certain nombre de personnes ayant reçu un message portant sur un fond de secours canadien, ont fait part de leur inquiétude et ont contacté la GRC.


Véhicule de la RCMP, illustrant les forces de police enquêtant dans le cadre des escroqueries ciblant les évacués des TNO en août 2023

Véhicule de la RCMP (Photo : Pixabay / Vlad Victoria)


Ces messages, qui prétendent provenir de l’Agence du revenu du Canada et font référence au « Fonds de secours du Canada », font partie d’une escroquerie. Ces messages ne proviennent pas d’une source légitime et les résidents sont encouragés à ne pas cliquer sur le lien et à ne pas fournir d’informations personnelles en réponse à ces messages.


Cliquer sur des liens dans des messages texte provenant de sources inconnues peut potentiellement exposer les utilisateurs de téléphones portables au téléchargement par inadvertance de logiciels malveillants susceptibles de compromettre leurs informations personnelles.

Caporal Matt Halstead, agent des relations avec les médias à la GRC des TNO, a indiqué qu’à ce stade, il est difficile de savoir si quelqu’un a cliqué sur le lien apparaissant dans le message. Il est également possible que des personnes aient porté plainte à ce sujet auprès des forces de police des lieux vers lesquels elles ont été évacuées.


« Nous n’avons aucune information sur l’identité de ces escrocs. Le numéro qu’ils utilisent est un indicatif régional de l’Ontario, mais ce n’est très probablement pas l’origine de l’appel, a-t-il déclaré dans un message avec L’Aquilon, le défi de ces enquêtes est qu’il est très facile de cacher la véritable position géographique lorsque des personnes sont contactées, poursuit-il. De nombreuses escroqueries que nous constatons proviennent de l’extérieur du pays, là où la GRC n’a pas compétence. »


Durant la pandémie de COVID-19, des escroqueries similaires avaient été signalées.


« Les criminels de cette nature profitent des difficultés et du désespoir des gens pour leur propre intérêt, » déplore-t-il.

Comments


bottom of page