Une soirée au musée à Yellowknife

Le centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles (CPSPG) dévoile une facette méconnue à quelques groupes de visiteurs privilégiés durant le mois de juillet. Ces visites permettent de découvrir un lieu abstrait aux yeux du grand public, la salle d’entreposage des collections.


Thomas Chabot


À tous les jeudis du mois de juillet, les portes de la salle d’entreposage des collections du CPSPG s’ouvrent aux visiteurs pour l’événement Une soirée au musée : Découvrez nos collections. Au total, des groupes pourront profiter à huit reprises de cet accès unique aux trésors historiques gardés précieusement dans cette pièce.


« Il y a un nouveau mandat au musée, soit mettre en vedette les fonctions muséales, y compris les archives, y compris l’archéologie qu’on fait ici, mais aussi la fonction muséale », explique le conservateur des programmes scolaires et publics, Mike Mitchell.


Bien que ce soit la première occasion pour de nombreux résidents de Yellowknife de pouvoir visiter cette section du musée, ce n’est pas la première fois que ces portes s’ouvrent, « On accueille des membres du public dans les collections depuis toujours. Souvent ce sont des recherchistes, des groupes scolaires et même le public lors de portes ouvertes… Cette fois-ci, on cible le public pour les attirer », ajoute M. Mitchell


« Le public nous manquait depuis le début de la pandémie et c’est simplement plaisant de voir les gens de retour ici », explique l’adjoint à la conservation, Ryan Silke

Ce ne sont pas des répliques que peuvent contempler les visiteurs, mais bel et bien des artéfacts d’origine, conservés dans la pièce à atmosphère contrôlée. Parmi ces pièces historiques : des œuvres d’arts, de l’artisanat autochtone, des objets historiques, des fossiles, des minéraux et bien d’autres. Au total, ce sont plus de 77 000 objets qui sont entreposés au CPSPG à des fins de conservation.


Un éventail des pièces les plus importantes est présenté lors des visites. Ce sont les conservateurs du musée qui ont élaboré l’exposition. L’un des éléments centraux est un journal rédigé à la main sur écorce de bouleau, par John Steinbruck en 1802. Cet homme était basé au Fort des Couteaux Jaunes, près de l’actuelle collectivité de Kakisa.


Quelques-unes des pièces présentées à l'exposition Une soirée au musée du CPSPG, dont le journal de John Steinbruck. ( Crédit photo : Thomas Chabot )


Les visiteurs peuvent aussi observer plusieurs tableaux d’artistes locaux, installés dans une galerie d’art improvisée entre deux étagères. Une impressionnante collection de Mukluks fait aussi partie de cette exposition.


« Nous avons beaucoup de beaux-arts, donc des peintures, des dessins et des sculptures faits par une diversité d’artistes bien connus des Territoires du Nord-Ouest », précise Ryan Silke. « Nous avons aussi des items scientifiques et historiques, des spécimens de fossiles, d’animaux naturalisés dont un squelette d’ours polaires que les enfants apprécient particulièrement », ajoute-t-il.


Bien que l’entièreté des places disponibles sont présentement remplies, il est possible de contacter le musée via leur site Internet pour réserver une visite privée pour un groupe, dépendamment des disponibilités de l’équipe du musée. En moins de deux jours, les huit visites disponibles étaient déjà réservées.


Les derniers audios

Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg
Annoncez%20ici_edited.jpg

Annonces et publicités