top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Vers une meilleure offre de services de santé en français aux TNO

Le Réseau TNO Santé célèbre 20  ans d’existence. Médias ténois s’est entretenu avec le directeur Christian Hirwa.


Cristiano Pereira

IJL – Réseau.Presse – L’Aquilon


Dans un territoire marqué par la diversité culturelle et linguistique, l’accès aux services de santé en français représente un enjeu crucial pour la communauté franco-ténoise. À la tête du Réseau TNO Santé (RTS) depuis juillet 2023, Christian Hirwa partage avec nous les défis rencontrés et les stratégies mises en place pour améliorer l’offre de soins en français.


Alors que 20 ans se sont écoulés depuis la création du RTS, M. Hirwa parle des initiatives structurantes, les collaborations avec le gouvernement et la communauté, et comment il travaille pour une meilleure accessibilité et une sensibilisation accrue aux droits des patients francophones.


Médias ténois : Depuis votre arrivée et au cours de vos premiers mois quels sont les principaux défis rencontrés dans votre mission d’améliorer l’accès aux services de santé en français dans les TNO?

Christian Hirwa : L’un des défis majeurs dès mon arrivée a été d’établir une analyse environnementale des initiatives précédentes du Réseau TNO Santé (RTS) et de concevoir une vision prospective en prenant en compte les forces, faiblesses, opportunités et menaces.

J’ai rapidement identifié que le recrutement et la rétention de professionnels de la santé bilingues, la disponibilité limitée des services en français dans les régions hors Yellowknife, la collecte et la dissémination des données linguistiques, ainsi que la sensibilisation des patients francophones à leurs droits en matière de services en français, et la sensibilisation des autres parties prenantes à l’offre active étaient mes principaux défis.


De plus, j’ai constaté un manque de collaboration avec les différentes Premières Nations. Il est essentiel, surtout aux TNO, où elles représentent plus de la moitié de la population, de travailler avec elles puisqu’elles rencontrent également un manque criant de services de santé dans leurs langues, bien que ces langues soient reconnues comme officielles dans le territoire.



Le directeur de Réseau TNO Santé, Christian Hirwa (Courtoisie)


Mt : Quelles stratégies sont mises en œuvre pour augmenter le nombre de professionnels de la santé bilingues aux TNO?

CH : Le RTS a mis en place et continue de mettre en œuvre diverses stratégies pour augmenter le nombre de professionnels de la santé bilingues aux TNO. Cela inclut un programme de formation linguistique dispensé par le Consortium national de formation en santé (CNFS) pour les professionnels de la santé, un programme d’accueil et d’intégration des stagiaires capables de fournir des services en français, des partenariats avec des institutions éducatives à travers le pays et avec le CNFS pour promouvoir les carrières en santé en français aux TNO. De plus, il est essentiel de continuer à sensibiliser les décideurs politiques et les gestionnaires des services de santé à l’importance d’avoir des professionnels capables d’offrir des services en français, notamment pour des raisons de sécurité des patients.


(Courtoisie Réseau TNO Santé)


Mt : Pouvez-vous nous donner des exemples concrets d’initiatives structurantes mises en place par le RTS pour améliorer l’offre de services en français?

CH : Le RTS accorde une grande importance aux partenariats créés et entretenus avec les différents acteurs de la santé aux TNO. Parmi les initiatives structurantes mises en place ou influencées par le RTS, on peut citer la mise en place de services de traduction et d’interprétation offerts par le gouvernement, la sensibilisation des professionnels de la santé à l’importance des compétences linguistiques, la création de ressources éducatives en français, et la collaboration avec des organisations francophones locales pour renforcer l’accès aux soins.


Mt : Comment le GTNO soutient-il l’accès aux services de santé en français, et quel rôle joue le RTS dans ce contexte?

CH : Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest soutient l’accès aux services de santé en français en fournissant des ressources pour l’interprétation, en élaborant des politiques et des directives favorables à l’offre de services en français, et en collaborant avec le RTS et d’autres partenaires pour répondre aux besoins des francophones en matière de santé. Parmi les différentes initiatives de collaboration entre le RTS et le GTNO, il y a le comité consultatif du RTS composé de 5 membres du gouvernement, soutenus par 3 coordinateurs de services en français et la gestionnaire des langues officielles du ministère de la Santé et des services sociaux.


Mt : Comment le RTS s’assure-t-il de la diffusion efficace de l’information et de la mobilisation des connaissances en matière de santé en français?

CH : Pour assurer la diffusion efficace de l’information et la mobilisation des connaissances en matière de santé en français, le RTS utilise divers canaux de communication tels que des sites web bilingues, des séances d’information et de sensibilisation ciblées sur divers sujets de santé et de mieux-être, ainsi que des consultations avec la communauté francophone pour recueillir des retours et des suggestions. Par exemple, le RTS dispose de plusieurs banques de ressources, telles que la banque Petite Enfance en Santé (PES) ou la banque des professionnels de la santé capables d’offrir des services de santé en français.


Mt : Quels sont les retours de la communauté francophone sur les services de santé en français offerts dans les points de service de Yellowknife, Fort Smith, Hay River et Inuvik?

CH : Les retours de la communauté francophone sur les services de santé en français offerts dans les points de service de Yellowknife, Fort Smith, Hay River et Inuvik varient, mais ils sont essentiels pour identifier les besoins spécifiques, les défis et les pistes d’amélioration. Le RTS travaille en étroite collaboration avec la communauté et les différents acteurs pour répondre de manière efficace et adaptée à ces retours et améliorer constamment les services de santé en français.


Comentários


bottom of page