• Thomas Ethier

Yellowknife en faveur du vote des résidents permanents

Mis à jour : mars 12

Lors de la séance du 9 mars, le conseil municipal de Yellowknife a voté en faveur d’une proposition de projet de loi qui accorderait le droit de vote aux résidents permanents dans le cadre des élections municipales.


La quasi totalité des conseillers se sont ralliés à la motion présentée le 24 février dernier par le député de Yellowknife Nord, Rylund Johnson. Le projet de loi sera déposé à l’Assemblée législative lors de la session de juin, pour une première lecture.


Il s’agit la de la première étape d’un long processus qui devra faire son chemin à l’échelle du territoire. On vise un amendement de la loi sur les collectivités à temps pour les élections de 2022.

Le député de Yellowknife Nord, Rylund Johnson, assiste à la séance du conseil municipal de Yelowknife où une motion sur l'appui de son projet de loi sur le vote des résidents permanents est débattue. (Photo: Thomas Ethier)

Maintenant que la ville de Yellowknife s’est engagée, la prochaine étape est d’aller vers l’association des collectivités des Territoires du Nord-Ouest et d’obtenir l’appui de la majorité des membres de l’Assemblée législative pour apporter ce changement.
- Rylund Johnson, député de Yellowknife Nord

Un appui presque unanime

Le conseil municipal de Yellowknife est passé au vote au terme d’une période de débat aux voix essentiellement concordantes.


Une seule voix s’est opposée à la motion, celle de la conseillère Stacey Smith qui affirme avoir relevé des préoccupations parmis plusieurs citoyens de Yellowknife. Ces derniers souhaiteraient que le droit de vote demeure un privilège réservé aux citoyens canadiens, comme le prévoit la constitution.


Mme Smith a également souligné l’importance, selon elle, de faire plutôt pression sur le gouvernement fédéral afin de faciliter le processus d’obtention de la citoyenneté canadienne pour les résidents de régions éloignées.


Citoyenneté: un processus laborieux

À l’heure actuelle, pour les résidents de Yellowknife, les étapes d’obtention de la citoyenneté impliquent des déplacements à Edmonton, ce qui impose des frais et des délais importants. "Nous devrions nous pencher sur ce processus; pourquoi est-ce si long ?", a soulevé Mme Smith.


Certains députés ont toutefois répliqué que des changements au processus de citoyenneté nécéssitent un engagement du gouvernement du Canada. Une initiative menée à l’échelle territoriale, telle que le projet de loi proposé par Rylund Johnson, entraînerait selon eux des résultats plus rapide en faveur de l’inclusion des résidents permanents.


De passage à l'émission "Bonjour, là!", le journaliste Thomas Ethier rend compte de la réunion du conseil municipal du 9 mars 2020 au cours de laquelle les conseillers se sont prononcés en faveur du vote des résidents permanents.