• Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Yellowknife: non au refuge temporaire

Les dernières rencontres du conseil municipal ont mis en lumière certains enjeux rapportés par des résidents et commerçants voisins du centre de jour actuel, liés au climat tendu provoqué par le comportement de certains usagers dans le secteur.


Thomas Ethier — IJL — Territoires


Face à l’opposition de commerçants du centre-ville, le conseil municipal de Yellowknife a rejeté, le 18 aout, la proposition du gouvernement des TNO d’établir un centre de jour temporaire au coin de la 50e Rue et de la 49e Avenue, qui abritait auparavant un centre d’accueil pour jeunes. La mairesse Rebecca Alty a fait une croix sur le lieu proposé, au terme de deux rencontres durant lesquelles la majorité des conseillers ont indiqué qu’ils ne voteraient pas en faveur du projet.