• Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Yellowknife : un campus universitaire à Tin Can Hill ?

Les experts du gouvernement des TNO ont dévoilé ce qui leur apparait comme le lieu idéal pour construire le campus de l’université polytechnique à Yellowknife. L’administration municipale approuve, mais l’idée ne fait pas l’unanimité dans la population.


Thomas Ethier IJL – Réseau.presse – L’Aquilon


Le vaste espace naturel qui jouxte le centre-ville de la capitale pourrait bientôt abriter un campus universitaire. Le site convoité par le GTNO et le Collège Aurora pour établir les bâtiments de la future université polytechnique a été dévoilé ce lundi 30 mai dans le cadre d’une rencontre du conseil municipal.


Selon la carte présentée, une surface d’environ 300 000 mètres carrés est jugée nécessaire pour établir le campus, dont les bâtiments auraient une empreinte d’environ 25 000 pieds carrés. Le futur campus inclurait les locaux d’enseignement et de recherches, en plus de résidences pour étudiants. Des campus doivent également être construits à Inuvik et à Fort Smith, en plus de centres régionaux dans certaines petites collectivités.


Le projet en est encore au stade des présentations. Le conseil municipal devra voter en faveur d’un protocole d’entente qui permettra au GTNO et au Collège Aurora d’aller de l’avant dans les démarches, qui impliquent un changement de zonage du secteur et des consultations publiques. Selon le déroulement de ces étapes, la construction pourrait débuter durant l’année budgétaire 2023-2024.

Le terrain convoité couvre une superficie d'environ 300 000 mètres carrés, pour une construction ayant une empreinte d'environ 25 000 pieds carrés. (Courtoisie GTNO)


Un site propice au développement

Selon Chris Joseph, directeur de la transformation du Collège Aurora pour le GTNO, ce site se distingue de tous les autres emplacements étudiés dans la municipalité, par sa proximité avec le centre-ville, sa nature attrayante, et l’espace disponible. Comme souligné dans les présentations, l’emplacement actuel du Collège Aurora, dans l’édifice Northern United Place, est trop petit et représenterait un frein à l’essor du campus.


L’administration municipale abonde dans le sens de ces arguments, selon l’administratrice principale, Sheila Bassi-Kellett. « En travaillant ensemble, nous avons trouvé un emplacement qui répond à nos intérêts respectifs, a-t-elle indiqué. Ce sera un lieu distinctif de l’université, dont nous pourrons être fiers. »