• Cécile Antoine-Meyzonnade

YKIFF : 5 films à regarder dans son salon

Du 4 au 8 novembre, la 14e édition du festival international du film de Yellowknife (YKIFF) se tient cette année entièrement en virtuel.


Avec 54 courts et longs-métrages, même auto-isolés, on ne peut pas tout voir. Voici une sélection non-exhaustive de cinq films à télédévorer durant le YKIFF.

À voir en famille : Family Routes

Keith Robinson

47 minutes

Ce documentaire suit le périple en canot aux confins du Denendeh d’une famille de Yellowknife, Leanne Robinson, Dwayne Wohlgemuth et leurs deux jeunes enfants, Emilie et Aleksi. 107 jours d’un quotidien ponctué d’aventures et de découvertes. Inspirant.

À voir pour rire en français : Jeepboys

Alec Pronovost

19 minutes

Encore une histoire de voyage, mais cette fois-ci, totalement fictive : Simon réussit à obtenir de son patron un congé pour rendre visite à sa petite-amie à Toronto. Seul bémol, conduire jusqu’à destination avec un collègue excentrique. Rythmé de mélodies country, leur paisible trajet sera perturbé par un évènement « cataclysmique ».

À voir en jogging : The Arctics

Naomi Mark/Marty O'Brien

1 heure

Sport, culture et traditions. Les deux réalisateurs ont suivi pendant de longs mois la préparation de l’édition avortée des Jeux d’hiver de l’Arctique 2020.

À voir pour la liberté des personnages : And the Birds Rained Down (Il pleuvait des oiseaux)

Louise Archambault

2 h 07

Charlie, Tom et Boychuck ont fui à des kilomètres de la civilisation pour s’installer dans la forêt de l’Abitibi. Trois ermites dont la tranquillité est perturbée par la mort de l’un deux, l’arrivée d’une jeune reporter et d’une ainée, fuyant un centre psychiatrique. Ce film de 2019, adaptation du roman de Jocelyne Saucier, a reçu plusieurs prix lors du gala Québec Cinéma. Notamment pour les interprétations de feu Andrée Lachapelle et de Gilbert Sicotte.

À voir pour son actualité brûlante : No visible Trauma

Robinder Uppal/Marc Serpa Francoeur

1 h 37

En 2018, les agents du service de police de Calgary ont infligé le taux le plus élevé de blessures et de décès de toutes les grandes villes canadiennes.

Alors que l’actualité mondiale est ponctuée de manifestations contre la brutalité policière, les réalisateurs ont suivi le parcours de trois victimes de violences policières, à l’image de l’enlèvement et du passage à tabac d’un jeune immigrant du Ghana.


Comment fonctionne le visionnage ? Concernant les tarifs, chaque écoute, que ce soit un court ou un long-métrage, coute de 10 $ (8 $ pour les étudiants ou les aînés). Il est également possible de prendre un accès illimité pour 75 $ ou pour six films à 40 $.


Retrouvez l'ensemble du programme sur le site du Festival international du film de Yellowknife.