top of page
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter

Le théâtre en français est de retour à Yellowknife

La compagnie Théâtre du 62e parallèle présente « Il était une fois, et alors? », une pièce pour un public averti.


Texte par Cristiano Pereira

Reportage audio par Daniel Birru


Le théâtre en français fait son retour à Yellowknife cette fin de semaine : le vendredi 29 mars et le samedi 30 mars, la compagnie Théâtre du 62e parallèle va présenter la pièce « Il était une fois, et alors? », un texte original de Bruno Tanguy avec la mise en scène d’Annie Larochelle et de Julie Plourde. Le spectacle commence à 19 h 30 et il y a encore quelques billets disponibles pour les deux représentations.



La pièce de théâtre Il était une fois, et alors? est présentée les 29 et 30 mars à la Northern Arts and Cultural Centre de Yellowknife. De gauche à droite: Jessica Fortin (Blanche Neige),  Laurence Bonin (Clochette), et Anna Leung (Cendrillon), en répétition. (Photo : Cristiano Pereira)


La pièce est le résultat de six mois de travail de la compagnie et présente une troupe composée entièrement de membres de la communauté franco-ténoise : Jessica Fortin (Blanche Neige), Anna Leung (Cendrillon), Geneviève Charron (Peau d’Âne), Valérie Garçon (Belle), Marjolaine Chevet (La Méchante Reine), Laurence Bonin (Clochette), Xavier Dencausse (Miroir) et Stéphane Poulin (Grincheux).


Un choix fantastique

En conversation avec Médias ténois, Annie Larochelle a parlé du choix du texte de Bruno Tanguy. La responsable de la mise en scène a expliqué qu’après avoir exploré différents styles de pièces les années précédentes, ils ont décidé de prendre un nouveau chemin et de s’aventurer dans le fantastique en revisitant les contes de princesses et de princes de notre enfance. « On a choisi ce texte-là parce qu’on voulait aller ailleurs », dit Annie, en indiquant qu’ils ont choisi de s’engager dans une voie « plus fantastique ».

« On parle des contes d’autrefois, avec les princesses et les princes de quand on était jeunes, avec lesquels on a grandi. Eh bien, on se demande : Ils sont devenus quoi, aujourd’hui? », continue Mme Larochelle. La pièce n’a pas vraiment de « message » ou de « morale » à offrir – l’intention est purement et simplement de divertir et, surtout, de stimuler l’imagination sur le devenir de ces personnages féériques. Toutefois, il est important de noter que, malgré cette imagerie, il ne s’agit pas d’une pièce destinée aux enfants. « C’est une pièce pour un public averti, avec des sujets qui sont plus tabous, qui sont un peu plus adultes », explique Annie Larochelle.



La metteuse en scène, Annie Larochelle, se dit fière d'enfin pouvoir présenter cette œuvre, après avoir eu à faire face à de nombreux défis. (Photo : Cristiano Pereira)


Les acteurs ont passé les six derniers mois en répétition, trois fois par semaine. Maintenant, assis au NACC pendant que les acteurs répètent sur scène, la responsable de la pièce semble ravie du travail et de la qualité de la prestation.


« On dit souvent amateur, mais je peux vous dire que ce n’est pas du théâtre amateur. On est semi-professionnel, vraiment, et on a la crème d’artistes ici sur scène. »

Le processus de préparation de la pièce a été marqué par des défis, notamment la reprise des activités après une année difficile due aux évacuations liées aux feux de forêt. Malgré les difficultés initiales, l’équipe a réussi à retrouver son rythme. Les costumes ont été un aspect simple à gérer grâce à la facilité de les trouver en ligne et de les adapter aux besoins de la pièce.


La compagnie Théâtre du 62e parallèle est un projet de l’Association franco-culturelle de Yellowknife (AFCY). Annie Larochelle commente que l’organisme a joué un rôle essentiel dans le soutien de la pièce, offrant des subventions, de l’aide pour la publicité et des collaborations précieuses.


Le théâtre en français est de retour à Yellowknife parDaniel Birru

Comments


bottom of page